lundi 30 novembre 2009

AYECHU:circulaire autour du rio Larraun:Aritzgaina et Aldasur










il est des sorties que l'on vit comme des énigmes.
celle ci c'était casse-noisette.....
d'abord un article de Berria sur le tour du rio Larraun
que Txomin me balança négligemment dans la boite aux lettres,
peu compréhensible pour qui ne connait rien à la zone.
le mystère était épais .
pour des tours tordus on trouve toujours quelques illuminés.
nous serons cinq ce jour.
première question :qu'en était-il du rio Larraun ?
ce toponyme
si usité d'un bout à l'autre d'Euskal Herria
présent aussi dans les vallées béarnaises d'Ossau et d'Aspe.

au départ je cherchais au pied d'Aralar où un Larraun m'avait déjà attiré.
que nenni!
La basquisation d'Aietxu me revint comme un poing sur la figure,
le grand Gogol ne connaissait même pas.

Urral goiti:le mot-clef par lequel il fallait commencer la recherche.

la carte officielle de Navarra m'indique une petite zone inscrite dans le quadrilatère sacré
Orreaga_Irunea_Hiriberri_Izaba.
1200 km2 au bas mot .
(en français Ronceveaux,Pampelune,Lumbier,Isaba)



certes en son temps,
j'ai bien cherché mes chemins autour du Baigura d'Azparren
sur les flancs d'Otsogorrigaina et de Kakueta ,
parcouru la sierra d'Arangoiti et ses cañadas,
je me suis perdu dans les montagnes de buis de Lakabe ou de Larrogain,
j'ai traversé, digne d'une épopée , en VTT de Erro à Zanguesa
sans parler des interminables périples en raquettes sur Abodi.
la sortie 49 du bouquin des frères Feliu
éclaira aussi un peu l'avenir.(montes de Navarra-Pirineo y Estribaciones: Ed Sua)
le village d'Elcoaz et ses environs ,
était resté pour moi le symbole de cette terre arrachée à ses habitants,
il y a 70 ans,
sous les coups de butoir du sous-développement ,de l'exode rural ,
et de la transformation d'un pays agraire en plantations de pins
pour l'industrie papetière.
Aujourd'hui la chasse et le loisir motorisé s' autorisent
occasionnellement des visites dans ces parages
où le silence sert de page tournée
pour une nature en jachère.
quelques éleveurs laissent ici
des troupeaux peu productifs pour l'entretien des maigres prairies.
mais enfin....
à force de persuasion je retrouvais ces lieux d'oubli.
la randonnée de ce jour commencera à Ayechu au fond de la vallée d'Urral Goiti.
sur la route à l'est de Pampelune,débutée par une aube cramoisie pleine de lenticulaires mêlés,
nous traversons les premiers villages
et passons les poteaux indicateurs des derniers hameaux.
Urrotz,Artajo,Imirizaldu,Eparoz,Eskaniz,Ongotz,...

bon !! notre équipée , non sans avoir confondu Jacoisti et Ayechu,
pouvait débuter dans les premiers frimas de l'année
pour ce petit périple de 18 km et 1000m de dénivelé.

la marche passera par Aritzgaina,
frisera les pointes Buruntzelai et Borrotxulo,
gravira Eslanda,
s'écartera de Bezea,
s'émerveillera du Chaparral de Raja,
se hasardera sur Lintxarra et le Carasol de Larraun.

l'aventure se dessinera aussi sur les flancs de Lijerrieta et des Ezpuendas de Ardantxar
serpentera sur le plateau de Lazkarra
et trouvera son point d'orgue à la croix d' Aldaxur.

le chemin de retour par le bien nommé "camino de la Sierra"
véritable sésame à lui tout seul ,nous ramènera à Ayechu.

pour le lecteur , qui se croit rassasié,
dans cet article
pas de peinture,
pas de nord ,pas de sud,
des drailles,des hitos , des cairns.
de l'intuition , beaucoup d'orientation...
si nous l'avons fait, tu pourras aussi le faire
si tu as tous tes sens.

nos traces dans la boue collante de l'argile rouge resteront jusqu'aux prochaines pluies.
attention elles sont pour bientôt.













vue sur la Peña de Oroel,au loin Tozal de Guara
en dessous :le sommet d'Aldaxur en arrière les rochers d'Aritzgaina et du Chaparral de Raja







le track sur Wikiloc :

Enregistrer un commentaire