lundi 10 décembre 2012

Irati enneigé: bis repetita par Artxilondo

Aujourd'hui  la météo était annoncée au zénith.
Ciel dégagé,azur infini,la carte postale de début d'hiver.
Il ne fut pas difficile de trouver une dizaine de compagnon prêt à tâter de la poudreuse, tombée la veille ,d'autant que la sous-couche était bien formée, suite aux pluies tombées, quelques heures auparavant.

La randonnée circulaire,au départ de Burdinkurutxeta, reprendra celle du jeudi, rallongée jusqu'à la station pastorale d'Artxilondo.
Un dolmen, proche du torrent, y atteste d'une présence dès le néolithique supérieur ,(-4500,-2000) ainsi que l'ont attesté ,les recherches auxquelles une équipe d' Auñamendi avait participé en juillet 2000 .
(la dent d'Artxilondo)

Nous reprendrons le parcours jusqu'à la nécropole d'Ilarrieta.
Du plateau d'Ilarrieta ,il faudra foncer vers le sud et perdre 500m de dénivelé jusqu'aux cabanes d' Artxilondo à travers des bois d'Apatasaro.
(le toponyme saro :terrain de pâture pour le bétail semble établi-
apata est plus équivoque, peut être entre, lapatia (la bardane) nom que l'on retrouve du coté d'Errekidor et apatau (à quatre pattes)). Il y a aussi d'autres solutions me diront quelques chercheurs.

La remontée sur Okabe ,véritable chemin de sioux,par le vallon de Nekezarre est un véritable joyaux pour la raquettes à travers une hêtraie en pleine maturité .
Elle a l'avantage de se dérouler en face nord-ouste et on y trouve une neige légère et froide.
Au col d'Orgaate,changement de direction,plein Nord jusqu'au rocher d'Okabe.
Neige froide ,peu collante malgré l'exposition sud.

Okabe :aujourd'hui la vue est dégagée.
On y distinguera, au sud, Moncayo (Zaragoza) sierra de La demanda (Rioja) et le massif du Joar (Los Arcos).
On devinera aussi les derniers contreforts de Kantabria (Kripan) en Alava pour les plus fins des observateurs.
à l'Est ,un petit bout du Visaurin fait son apparition derrière Orimendi.

Retour ensuite dans la poudreuse des bois de Zurzai.
La suite faite de montée-descente, au travers des pentes sud et nord de Saroberri,nous ramènera à notre point de départ à Burdinkurutxeta .
(Toponyme décrivant une énième croix de fer en Euskal Herria).

Autour d'une bolée de cidre Eztigar ,nous y dégusterons quelques chocolats lyonnais de chez Révillon ,arrivés par envoi postal rapide, enveloppés dans des pochettes dorées imprimés d'aphorismes comme on les aime à Auñamendi.

"l'expérience est un peigne que la nature nous donne une fois que nous sommes chauves" (proverbe belge)
"si nous prenons la nature pour guide,nous ne nous égarerons jamais" Cicéron
"le chocolat plonge des êtres normaux dans des états extatiques" J West
"la vie engendre la vie,l'énergie produit l'énergie.C'est en se dépensant soi-meme que l'on devient riche"
S. Bernhart.
Ce doit être vrai puisque c'est écrit dessus.

Odomérie : 14km,1080m de dénivelé,5h de marche.

Avertissement :
Même en Pays Basque ,
la pratique de la raquette de montagne est potentiellement dangereuse dès 20 degrés de pente.
Avant de partir consulter le BRA de Météo-France (massif Iraty-Aspe-Ossau)
posséder le triptyque (Arva,pelle,sonde) individuellement.
Marcher espacé d'au moins 30m pour éviter les surcharges sur le manteau neigeux.
Connaitre la neige et les présomptions et indices topographiques d'un terrain avalancheux .
(orientation des pentes traversées,réchauffement ou ensoleillement des plaques et des versants,
transport lié au vent de la neige dans les combes ou sur les corniches,
chute de pluie sur la neige,épaisseur de la neige fraiche,
fissures se formant lors la progression,effet "whoumf",
observations des départs spontanés dans des pentes similaires ,
couches irrégulières,vagues et vaguelettes,....).
Savoir utiliser les méthodes 3*3 et  de réduction du suisse Werner Munter  liées à la réflexion sur les risques encourus et l'engagement.

montée à Saroberri
à travers les bois de Zurzai
Orimendi : vue sylvestre.
sortie des bois de Zurzai
Ilarrieta
strates de la neige ventée
Effet d'optique dans les bois d'Apatasaro
descente sur Artxilondo :les bois d'Apatasaro
descente sur Artxilondo :dans la solitude de l'hiver ,Moxolo et Mendizar
Mendizar,Errozate entourent la vallée isolée .Au fond ,Ortzanzurieta,Altobizkar,Txangoa qui se voit comme une pyramide.
Artxilondo :coté Nekezarre
Arrivée à Orgaate
Orgaate
Orgaate;en arrière  Orimendi et Bizkarze.
le poteau,posé par la fédération navarraise de montagne, indique le sens du GR 12,traversée d'Euskal Herria par la ligne de partage des eaux.En fait il va de Karrantza à la Pierre Saint Martin.
Montée à Okabe depuis Orgaate,au fond le plateau d'Abodi.
Dernière pente avant Okabe
Okabe : versant sud
Arrivée à Okabe
la sacrée équipe du jour implorant le retour d'un ami
retour dans les bois de Zurzai :poudre et pof pof
Saroberri,fin de parcours
vue vers l'Est :Ezkalerak,Mailh Massibe,Aran,Sesques,les montagnes du Roncal,Txardeka,Otsogorrigaina,Orimendi
Autza dans le crépuscule
l’arête dorsale de Beorlegi illuminée avant l'extinction des feux.
le parcours sur la carte libre Topopirineos V3.0
la parcours sur Topopirineos 6.0

le track sur Wikiloc sur Visugpx

samedi 8 décembre 2012

OKABE :premières neiges de l'hiver

Il avait fait un temps à faire hurler les loups une semaine auparavant.
Ce jour là,une fenêtre météo, qui allait se refermer le soir même.

La secrétaire des chalets d'Irati m'avait renseigné sur les 40 cm qu'il était tombé ces deux derniers jours.
Encore un argument commercial pour nous inciter à monter,pensais-je.

De bon matin,le chasse neige n'avait pas commencé à œuvrer.
C'est donc de la chapelle Saint Sauveur-Xalbatore Kapela que nous amorcerons la montée.
Nous ne serons pas déçus.

Il ne manquait que la trace de l' animal mythique regagnant sa "tuta" (tanière) pour parfaire cette randonnée du bout d'un monde où l'humain n'avait plus sa place.
Seuls au milieu de l'infini basque.

La nécropole d'Ilarrieta sortait à peine de la neige.
Orimendi , Eskalerak, Artanolatze, Mendibel étaient enfarinés d'une sacrée couche de plâtre Carresse.

Un moment ,on se serait cru au milieu des géants statufiés de la Cordillera Reale de l'Illimani.
Le blanc absolu.

Invitation au voyage et aux grands espaces à une heure de Bayonne ,métropole grouillante en ces temps de Noël.
 Avertissement :
Même en Pays Basque ,
la pratique de la raquette de montagne est potentiellement dangereuse dès 20 degrés de pente.
Avant de partir consulter le BRA de Météo-France (massif Iraty-Aspe-Ossau)
posséder le triptyque (Arva,pelle,sonde) individuellement.
Marcher espacé d'au moins 30m pour éviter les surcharges sur le manteau neigeux.
Connaitre la neige et les présomptions et indices topographiques d'un terrain avalancheux .
(orientation des pentes traversées,réchauffement ou ensoleillement des plaques et des versants,
transport lié au vent de la neige dans les combes ou sur les corniches,
chute de pluie sur la neige,épaisseur de la neige fraiche,
fissures se formant lors la progression,effet "whoumf",
observations des départs spontanés dans des pentes similaires ,
couches irrégulières,vagues et vaguelettes,....).
Savoir utiliser les méthode 3*3 et de réduction du suisse Werner Munter  liées à la réflexion sur les risques encourus et l'engagement.

montée à Saroberri- plus bas Burdinkurutxeta ko lepoa-sommet en arrière Mendibel.
Saroberri-horizon West :Autza eta dena..
les arêtes d'Okabro en premier plan et Irauttutturu ,au fond Autza a pris un coup de blanc.
la traversée de Saroberri : même en montagne basque ,attention aux avalanches,écartement 30m.
aux environs de Zurzai
Zurzai :  la cabane pastorale dans la solitude hivernale
Zurzai :les premières crêtes apparaissent-au fond Ezkalerak.
Bois de Zurzai I
bois de Zurzai II
Arrivée à Ilarrieta
la nécropole d'Ilarrieta émerge à peine
Ilarrieta et le rocher d'Okabe en point de mire:Orimendi pointe son nez.
le trajet que nous avons parcouru depuis Saroberri
Orimendi ;versant West :ces lieux qu'il faut connaitre et parcourir
la face de Gaztarra,le replat d'Anazkorras (la montée de la mort),
le triangle de Debata au pied  des sept clochetons de Zazpigaina ,
la pointe de Lapatia,le couloir d'Alupina
 
Okabe :dernière marche
Okabe :labyrinthe dans les poudingues
Okabe :rocher et point IGN.
la sacrée équipe du jour.
Saroberri :dernière image du retour avant l'ombre de la face nord.
el track en Wikiloc

jeudi 11 octobre 2012

SARA ,SARE : Oratoires ,croix,pierres,mugak,mugarriak

 SARA (SARE) : randonnée des oratoires .

Peu après le Biltzar des écrivains,  qui a lieu chaque année le lundi de Pâques à Sara,une amie m'offrit la revue des éditions Jakintza consacrée aux croix,oratoires et chapelles de Sare-Sara , écrite par Jacques Antz et parue pour la circonstance.
Il ne saurait, ici, être donné un résumé de ce fascicule , mais une ouverture à la curiosité qui "in fine" vous convertira à l'achat de cet opuscule si détaillé , savant et surprenant .

Arroil, tu nous organiseras un tour....m'avait dit cette amie, en retour.

Il fallait bien être un brin géographe pour délier tout cela : la gageure ,
c'est de construire un enchainement de ces édicules entrevus, ici ou là ,au cours de mes déambulations ou de mes marches à travers SARA depuis plus de vingt ans.

Je m'imaginais rentrer à reculons, dans le monde des reliques et du sacré,
mais j'y voyais là, rapidement, une réminiscence du profane et du symbolisme,tant initiatique que païen, 
si ce mot veut encore dire quelque chose aujourd'hui.
En fait, les lieux saints peuvent attirer les agnostiques car ils ne sont souvent que réinterprétation et réoccupation de lieux de culte ancien et, à ce titre,ils gardent une partie de leur mystère.


Bref ,autant de clefs à interpréter sur ces monuments ,épars dans la commune ,que l'on appelle gentiment "la République de SARE" tant elle a engendré de gens  célèbres ,fiers ou humbles,indépendants , ambitieux , laborieux , d'artisans hors pair.

Sa préhistoire ,son histoire y sont riches à l'infini,son architecture tant paysanne qu'urbaine y est variée .
L'usage de l'eau y a été édifié en mode de vie de la cité et l'on ne compte plus les moulins,lavoirs,ponts,source,canaux d'irrigation,martinets,forges...

N'oublions pas que la revue Ekaina ,consacra en 1993, deux tomes de 500 pages , chacun, pour dresser la monographie exhaustive de ce village , en utilisant le travail de 13 chercheurs amateurs (au sens noble) ou d'universitaires.
Le travail  de Xabier Elosegi : "Sara, etxeak eta deiturak lau mendez (XVI-XIX)"
,en  2005 complétera cette somme.

SARA résume aussi à elle toute seule la complexité du monde légendaire euskarien .

Le monde souterrain,les pierres,les sommets,les eaux,les bois et les arbres, transportent légendes et histoires qui sont arrivés à nos jours grâce aux collectes et enquêtes de Joxemiel Barandiaran, Mayi Aritzia ou Jean Barbier.

Ce n'est pas une attitude nombriliste ignorant les richesses ethnologiques du monde que de dire cela , mais les nombreux visiteurs ou passionnés d'Euskal Herria pourront chercher dans ces 5431 hectares, la réponse à leurs questionnement sur les symboliques et les pratiques du monde selon les basques.

M. Leremboure affirme aussi que la chasse en pantière (filets) serait née ici et ce n'était certainement pas innocemment que Joxemiel Barandiaran y passa une partie de son exil.


SARA est aussi certainement le village d'Iparralde et de France qui a donné le plus de présidents de républiques ou de dictateurs au monde.
(6 en tout cas pour toute l'Amérique du Sud).

Résumé des symboles 
la croix: symbole universel pré-chrétien,dont les 4 branches sont associées à l'air,le feu,la terre et l'eau.
(une espèce de Lauburu ou svastika épurée).
Christianisée elle est devenue Salut,Grâce et Rédemption...

les croix peuvent aussi servir de limite,de borne,de guide sur un carrefour,mais s'implantaient sur d'anciens lieux de cultes (arbre,menhir,fontaine,...)

les oratoires :en 1750 la carte de Cassini en recensait neuf.
l' oratoire n'est pas consacré à la différence de la chapelle et n'accueille qu'une poignée de personnes.
Ce territoire labourdin, imprégné de la croyance des Akelarre ,sabbats ,mystères ,adorateurs du grand bouc  (sorcellerie) ,fut l'objet d'atroces répressions de la part des suppôts de De Lancre au début du XVII.

Territoire de marins, on sut par la suite que ce qui gênait le commerce au Québec était irrémédiablement pourchassé en France.
Les saratars en faisaient partie.(200 sont morts en mer au XVIII ième siècle).

le village de Sara passa donc sous les fourches caudines de la police de l'inquisition.
Exode ,crémation, emprisonnement furent monnaie courante en ces temps incertains.
D'après l'auteur, l'église substitua  les lieux d’arrêts pour se rendre aux Akelarre par des repères chrétiens et les sanctifia.
Le livre vous donnera bien d'autres indications.

Résumé de la rando
Une liste parue en 1995 ,lors de la rénovation de la chapelle Santa Kattalina , dans la Semaine du Pays Basque, avait déjà aiguisée ma curiosité.
C'est quoi ces oratoires ??
Je m'étais juré de tôt ou tard les parcourir un par un.

Mais randonner à Sara-Sare n'est pas simple du tout.

L’œil et l'esprit seront en permanence sollicités par le détail d'architecture,le point de vue,la rencontre ,l' ouvrage d'art, civil ou militaire ,l'harmonie de la géographie humanisée ou le détail anachronique ou ils s'attarderont sur le travail des corps de métier du bâtiment grande spécialité du village . (maçons,charpentiers,tailleurs de pierre, menuisiers,sculpteurs ,enduiseurs,plâtriers,..)

Départ place de Sare.
 Dans l'ordre cette randonnée patrimoniale flânera au départ du centre-bourg dans les quartiers d'Helbarrun,de Legurea,d'Iguelzumendi ,de St Ignace-Inazio,Lehenbizkai ,d'Haranburua, de Lekaienborda,de Selkor,d'Istillarte,d'Ihalar et retournera tranquillement au village.

Un petit tour autour de l'église.(croix, cimetière, tombes discoïdales)
direction le nouveau cimetière et sa croix couverte de symboles .

liste des oratoires visités
1-San Eloy ,
2-Gurutze Saindua (ste Croix d'Elsospea)
visite aux redoutes napoléoniennes Ermitabaita et Mendibide
col de San Inacio ,sa gare ,
3- oratoire,
retour SE vers les oratoires
4-San Antton
5-ND Fatima,
6-San Antonio Padukoa,(st antoine de Padoue)
7-San Frantxex Xabierrekoa (st François xavier)
8-Jondoni Joanes Batista (st jean baptiste)
redoute de Santa Barbara
venta berrouet
9-Maria Pekaturikgabe (Marie immaculée)
10-San Nikolas
11-San Migel
12-Jondoni Petri (st Pierre)
13-San Isidro
14-Marie Jainkoaren Ama (Marie Mère de Dieu)

lavoir d'Ihalar et tour du "petit Paris"
passer devant la maison Garatia puis descendre vers le village

et retour sur la place (fronton,mairie,église,bar,hôtels) par l'ancienne voie ferrée.

Odométrie : 21.28 km et 712 m de dénivelé.
marche facile ,mais nombreux changements de direction quelques aller-retours.


Oratoires :coordonnées Lat/Long Easting Northing Elevation
ND Fatima -1.588829 43.3071531 83
St Isidro -1.5803639 43.308809 55
St Antoine de Padoue -1.5917459 43.305241 96
ST Antton -1.5927539 43.308918 117
St Eloi -1.579859 43.317147 69
St François Xavier -1.591104 43.3015691 113
St Ignace-Inazio -1.600503 43.3247501 176
St Jean baptiste -1.5873489 43.3027302 98
St Michel -1.5801609 43.305841 87
St Nicolas -1.5723999 43.306128 46
St Pierre -1.5816329 43.307021 60
Ste Croix Elsauspea -1.5798989 43.318151 64
ND du Bon Secours -1.555347 43.2969661 109
Ste Marie Mère de Dieu -1.573559 43.3095 56

  Photos-Argazkiak
carte de Cassini 1750
le clocher et sa devise : "omnes vulnerant ,ultima negat" en version euskaldun.
croix cannelé de l'église (détail) : cercle ovale ,les 4 A de l'arbre de vie qui désigne les 4 ages du monde (or,argent,airain,fer)
 
départ vers Helbarrun
 
la croix du nouveau cimetière en pierre de Larrun  chargée de symboles (la piété mariale s'y transforme en croyance à Mari déesse mythique des basques selon Barandariain).
rosée de mai
Sara et Peña Plata en fond
 
1-San Eloy (Helbarrun) appartenant à la maison Galarreta
2-Gurutze Saindua (ste Croix d'Elsauspea ou Elsouspea)
le parcours d'Iguelzumendi au col de St Inazio par les redoutes napoléoniennes sur la crête de Bizkarzu.
arbre de carrefour,sur le chemin d'Aguerria,avant de traverser le ruisseau d'Aniotz,
 
A travers les redoutes de Zuhalmendi,Ermitabaita,Mendibide en parcourant les crêtes de Bizkarzu.
en direction de San Inazio,Larrun en fond.
gare de San Inazio (reliquat du train St Jean de Luz-Larrun) du temps du VFDM.
3-San Inazio : oratoire
le parcours de retour vers Sare s'inscrit dans le paysage
fermeture de champ sur le chemin de Zurgits.
toit en Lauze de Larrun
fontaine de san Antton puis l'oratoire près de Argoinekoborda
4-San Antton
maison Argaina.
 
5-ND Fatima,
6-San Antonio Padukoa,(st antoine de Padoue) sur la route de Luziniaga
7-San Frantxex Xabierrekoa (st François Xavier)
la maison Hegoburua connue par le film d'Orson Welles ou par " Ramuntxo",émises sur des dizaines de cartes postales et admirées par les photographes amateurs du monde entier
(archétype de la maison labourdine du XVIII).
 
8-Jondoni Joanes Batista (st jean baptiste)
redoute de Santa Barbara au quartier Haranburua
Axuria (Peña Plata) depuis la redoute de Santa Barbara,où se trouvait une ancienne chapelle.
maison "Apezaenea" au quartier Istillarte.

9-oratoire Maria Pekaturikgabe (Marie immaculée) près de la ferme Ihartzebeherekoborda
10-Oratoire San Nikolas
chaussée "romaine" ( 2012) à Lehenbizkai
Traversée de Lehenbizkai (maisons Goyetchia,Larraburua,Hangoenia)
11-oratoire San Miguel (gravure selon les données de JM Barandiarian ,ancien voisin)
Lehenbizkai :Bidartea,la maison de l'exil
sculpture contemporaine particulière :survivance de croyance ??
12-oratoire Jondoni Petri (st Pierre)
13-oratoire San Isidro
 14-oratoire Marie Jainkoaren Ama-Marie Mère de Dieu atteint par le chemin de Lahetchipia ,devant la maison Ihartze Artia et ses fresques murales.
traversée du quartier Ihalar
quartier Ihalar
Ihalar :lavoir
 le track sur Wikiloc

sur GPX visu