lundi 28 avril 2014

Trilogie d'Hosta : la traversée de l'autre Kintoa

Randonnée-trilogie, ce jour dans un recoin de Basse Navarre qui ne reçoit d'ordinaire , guère de marcheurs.
Le temps semble s’être arrêté tant le silence entoure cette reculée d'un pays exclusivement calcaire.
Un vieux chien viendra briser cette ataraxie dérangé par la venue d'étrangers bien matinaux.


Il faut en convenir ,peu de sentiers balisés hormis celui en direction du Belxu ,d'épaisses forêts et surtout des lapiaz "casse-patte" qui ne facilitent pas la progression seront les difficultés rédhibitoires pour le marcheur peu aguerri ou le "kostalde" habitué à la montagne Mac Do.

Eh ,quand un brouillard tenace vous enveloppe , qu'une météo incertaine est annoncée ,vous êtes surs de ne rencontrer "âme qui vive" pendant les 8 heures de ce périple hors norme , un des plus durs d'Iparralde.

Et pourtant ,que de choses ou de rencontres à y découvrir.

Tout d'abord on y apprend qu'Hosta-Hozta était au Moyen Age administré par un seigneur vassal du roi de Navarra ,Arnald Sanz
en 1393 ,il ira même guerroyer pour le roi de navarra  en Normandie avec 2 hommes à chevaux et 18 écuyers.
Les années 1400 ,virent une mine de fer exploitée

c'est certainement cette reconnaissance qui a permis la création de cette vassalité qu'on appelle Oztibarre ,anciennement Ostabarret .
le palacio des seigneurs d'Hosta ,véritable "casa fuerte" ,comme on en connait à Donamaria ,est encore visible à coté de l'église.(maison Jauregia :le château)

nous sortirons de la place par le sud ,sur la route d'Harania ,en direction du quartier Hosta Urruty ,et de la ferme Ansola.
le chemin d'Inxausetakoborda nous ouvre l'accès aux prés d'Ikazturri .
(fontaine des charbonniers ? près de la fontaine d'Usteburu)
on peut croire aisément à l'explication tant les hêtres têtards sont ici nombreux .
le coin devait regorger de charbonniers en des temps assez lointains .

Puis c'est la traversée des bois d'Olhobi (compliquée) qui nous mènera sur le contrefort d'Egurmendi.
(encore du bois).
 ceci nous permettra de pénétrer dans la partie que l'on nomme ici KINTOA.(voir à la fin de l'article).

Par une traversée légèrement ascendante nous atteindrons les seles d'Elhorta.
ces lieux sont parmi les préférés de ce blog.
Sel ,Korta ,Zelai ,Saroi,Sarobe,Cayolar : ces formes de parcelles arrondies ,imbriquées souvent les unes dans les autres ,sont les témoins de diverses occupations de la montagne basque.
Au néolithique ,début de l'humanisation de la montagne ,comme moyen de rassemblement et protection des troupeaux, surtout le soir (contre les loups et les ours)
Au Moyen Age ,comme moyen d'individualiser la propriété privée au milieu des indivis que constituaient les herbages et forets avoisinantes.

Les théories, tant en Hegoalde qu'en Iparralde sont nombreuses sur la  formation de ces parcelles closes ainsi que sur leur mesurage.
en Hegoalde ,elles s'accompagnent souvent d'artamugarri qui en marquent le centre et l'appartenance par les gravures qu'elles recèlent.

Une fois la cime Auzkoa atteinte ,nous dirigerons nos pas vers le col d'Olhamendi ,qui nous ouvre le passage entre Elhorta et Elzaruze ordokia .

les bergers de Beorlegi avaient un herbage indivis avec les souletins  autour de la pierre triangulaire d'Esti.

Du col d'Olhamendi c'est ensuite la traversée difficile dans les bois de Gillenberro et d'Harrixuri vers le pic de Zaboze.
les traversées mises sur les sites de tracks depuis 2005 font passer par les points les plus hauts du lapiaz.
Que nenni !!!  Par là ,il y a là danger.

la véritable traversée (séculaire) passe environ 150 m sous la crête et le chemin non kairné se retrouve plus ou moins.
le sens de l'itinéraire  est de rigueur .
Zaboze est atteint .
la promenade n'a  pas été de tout repos.
il reste à sortir du bois pour trouver les ruines du cayolar d'Henulatze .
cheminement difficile là encore ,partiellement cairné ,mais que l'on perdra facilement.

depuis Henulatze ,tangenter la colline qui domine la station de pompage .(panneaux solaires).
on admirera au passage le POLJE du Belxu ,lac fossile en milieu karstique ,qui témoigne surement de salles d'effondrement dans les profondeurs souterraines.

Belxu est gravi au prix d'une courte montée .
Tour d'horizon  exhaustif sur Oztibarre ,Garazi ,Baigorri,Xiberoa,Baretous ,Irati,Donapaleu et les plaines du Béarn.

puis c'est le retour vers Hosta ,par Sahaski et la ferme Garakoetxea .
là encore pas si simple.

L'autre KINTOA.

des survivances du royaume de Navarra ,on retiendra l'existence des KINTOA ,impôt qui garantissait au roi, le cinquième de la valeur marchande du bétail.

le bétail au moyen age était surtout constitué majoritairement de cochons ,chèvres et d'un peu de moutons.
On connait le KINTOA de Baigorri ,Baztan ,Erro entre les vallées éponymes .

le renaissance du porc basque va, un jour, en faire une marque d'AOC .
mais on ignore que le terme KINTOA  dépassait les 2500 ha des flancs du mont Adi et qu'il s'appliquait dans les montagnes de Cize et d' Ostibarret aussi.

entre Garazi et Oztibarre ,à cheval sur les territoires communaux d'Hosta , de Beorlegi et Lekunberri ,existe donc un INDIVIS de 150 hectares ,de 12km de pourtour et de 10 marques géographiques bien définies qui se nomme KINTOA.

c'est un indivis de pâture et bois issus de 3 sentences arbitrales du 8 septembre 1540 , du 22 septembre 1676 , 21 novembre 1769 et ayant fait l'objet d'un "expertage" et premier abornement en 1728.
cet accord fut mis en œuvre

par Messire Jean Valentin ,Baron de Lacarre ,châtelain de Navarre ,commandant du port du Royaume ,colonel du milice de la chatelainie de St Jean Pied de Port ,lieutenant du roi en la citadelle de St Jean Pied de Port, magistrat en chef du dit "Pays de Cize"
et 
Messire Clément ,Baron d'Uhart ,grand baillis du dit Pays d'Ostaberet ,commandant la milice d'icelui ,
pour rétablir harmonie ,union et concorde entre voisins.

tout le gratin de l'époque fut aux manettes pour établir ce traité de compascuité définissant limites d'Ostabaret et indivis avec le pays de Cize .

"il a été formé un Quint ,..,en tirant ,selon la unanime prétention respective ,deux alignements parallèles , "
"lequel Quint .... sera commun à l'avenir aux habitants de Cize et d'Ostabaret "
"fait pour le droit de parcours et entrecour ou de compascuité de leurs bestiaux ,fait pour l'exploitation du bois et forêt qui se trouvent enclavés ,pour leur chauffage ,"
et d'en limiter l'exclusion de partage

"à l'exclusion de ce qui ont été faits par le nommé Elgart d'Hosta  au quartier qui servait jusqu'alors pour la chasse du loup ,"
 l'acte de 1769 instituant le Kintoa entre Ostabaret et Cize.

les caractérisques géographiques des points de marquage seront souvent des bornes ou croix ,gravés avec le chiffre 1769.

Gillenberro (croisement de 4 bornes ) (extrémité Est du Kintoa)
Ostasaro
Akokoharri
Montsularre
Olhobi
Rocher Apessoro-Bidegain
Rocher de Burganze (extrémité Nord du Kintoa)
la fontaine de Buraldeborda
Borne d'Azketa
le rocher d'Argote
et retour à Gillenberro.


le Kintoa entre Oztibarre et Garazi

la plupart des ces marques sont aujourd'hui enfouies sous les mousses ou les fougères ,voire les épineux .
les vieux bergers manquent à l'appel pour instruire nos esprits si curieux.
seules quelques vieilles cartes du XIXième  ou quelques plans de centuries  peuvent témoigner de cette tradition venue du royaume de Navarra dont Garazi (St Jean Pied de Port) était le chef lieu de la sixième Merindade ,celle d'Ultra Puertos .
l'orthophotographie  vous donnera les positions approximatives des points d'inflexion et leur positionnement à une précision  de 20m.

un prochain article détaillera les marques avec leur gravage ou leur caractéristique physique .


randonnée difficile : 21 km ,1430m de dénivelé ,7h de marche,terrain inégal et caillouteux.

Orain ,Argazkiak
la place et en arrière plan, la casa fuerte des seigneurs d'Hosta
les bois d'Ikazturri
les hêtres têtards d'Ikazturri
les seles d'Elhorta
les seles d'Elhorta :vue d'avion
les seles d'Elhorta :en parcelles
Hauzkoa
le passage Hauzkoa-Zaboze par les bois de Gillenberro
l'explication cartographiée
olhamendi lepoa : un sacré effondrement

 
bois de Gillenberro (vieux chemin pastoral)
Zaboze : la Soule embrumée (Bohokortia) kortia :un sel
Zaboze :la sacrée équipe du jour
traversée Zaboze - Henulatze : champ de scilles printanières
 
dernier sommet de la trilogie :Belxu et son polje en bas à gauche
retour du Belxu ,en direction d'Hosta (Sahaski)
ancolie
orchis
polygales des alpes
dragoia
ferme Garakoetxea au pied du Belxu
Hosta :fin de parcours
pour mémoire : la pierre d'Esti ou d'Elzarre
 (point de jonction des cantons de Garazi ,Ostibarret ,Xiberoa)
s'y touchent les communes de St Just ,Alzuku ,Hozta,Beolegi
en arrière plan Zaboze.

 
la croix d'Hosta de 1669 avec son araire et sa tenaille
remarquez la tête entourée d'une couronne d'épines ,symbole du Christ en croix avec les instruments de la Passion.
le track chez WIKILOC

la visualisation du KINTOA sur WIKILOC

Enregistrer un commentaire