lundi 8 février 2010

ASPE : pic de Larry en raquette (raqueteando)

La météo avait prévu depuis quelques jours une fenêtre.
Aujourd'hui, il fallait être en montagne.
Il avait bien neigé ces derniers temps sur les Pyrénées Occidentales.
Mais les redoux et  la pluie sous les 1800m avaient tôt fait de compacter et d'humidifier le manteau neigeux.
2010 restera une année difficile pour la nivosité.
Des grosses chutes ,des gros redoux,des petits gels_regels , des vents fous venant du septentrion ou du sud-ouest.
Bref de quoi y perdre son latin de nivologue.
A cela ,une accidentologie qui , peu ou prou, freine les ardeurs.
5 dimanches d'ennui mortifère et hop soleil annoncé, une escouade de copains et c'est reparti.

pic de Larry: Au beau milieu des calcaires du dévonien de la vallée d'Aspe ,quel beau toponymie euskarien !
harria (la pierre) ou larria (les prés..d'estive) , certain le voudrait béarnais avec l'arriu (ruisseau).
Faut il croire à cette interprétation onomastique puisque le toponyme "larri" se retrouve aussi en Aragon (Pineta) à 150 km de là ou à Gavarnie ?

Le lieu est fréquenté par les bergers depuis 3500 ans ;ceux ci y ont laissés un superbe cromlech près de la cabane de Larry ainsi que quelques cercles de pierre près du col de Gouetsoule.
Un basque d'Ezterenzubi veille encore l'été à cette continuité agro-pastorale .
Pour combien de temps encore...?
Les estives  sont orientées plein ouest recevant toutes les précipitations ce qui favorise ainsi la pousse de l'herbe.
Les combes y sont l'hiver chargées de neige et les crêtes ornées de corniches drapées par les vents.

Les adrets y sont pourvus de résineux ,les soulanes sont habitées par la hêtraie.Tout à fait classique.
Les courses en Aspe imposent toujours un parcours en foret.
C'est le moment d'ouvrir l'œil et d'y interpréter les traces des mustélidés, des petits oiseaux ou des autres puants.
Revenons donc à la course : départ par la route forestière de Gouetsoule après Urdos.
puis suivre le GR10 jusqu'à la cabane de Larry.
Attention le parcours ne suit pas exactement le tracé.
Si le manteau neigeux est chargé, on choisira de monter par la forêt du Coustey rive gauche du Larry.

Peu avant le refuge , rive droite,attention si le sol est gelé , le cheminement en devers au dessus du ruisseau peut s'avérer dangereux.(crampons obligatoires).C'est aussi un passage propice aux coulées.

De la cabane , continuer plein Est , puis viser un col à droite de la Hourquette de Larry.(2134m)
monter en abandonnant les raquettes , la pente de 35/40°.
Contourner par l'Est puis le Sud une petite cime.
Le sommet est là ,à 200m, qui peuvent paraitre interminables si la progression est difficile dans la poudreuse cotonneuse comme aujourd'hui.
L'Ossau et ses satellites vous sautent à la figure dans une vision quasi fantasmagorique et irréelle.
Un paysage vue d'avion.
A nos pieds l'étang d'Ayous et son refuge de carte postale.
Aujourd'hui  plaine blanche.
Pas de traces, ni présence humaine à des kilomètres.
La vue s'étend des pics de Gourette jusqu'au  Sud-Est barré par les sierras d'Otal et de Tendeñera.
La série des sommets de Telera éclate sur fond bleuâtre : Puerto Rico,Pabellon,Retoña,Punta plana,Zarrambucho.Méli-mélo de pointes blanchies.
On imagine les couloirs plein d'aficionados aux pointes de crampons affilées et aux piolets-tractions vengeurs.
Vers l'ouest, l'immensité des sommets aragonais de Canfranc, de  la Selva de Oza,de Linza et les cimes encerclant Lescun.
Notre culture montagnarde.
On remarque quand même une énorme corniche sur l'Oueillarisse.
Le Sesques impassible affiche sa silhouette puissante et solitaire.Un "escarpu" inatteignable.
Les pentes de Cap de Guerren et de Salistre toujours immaculées et toujours autant mystérieuses.
Arrêtons ici les "russelades".
Grande et belle ballade.
Retour depuis la cabane de Larry par le bois de Coustey.C'est plus le chemin le plus sur.
track obligatoire. le cheminement est vraiment compliqué à travers pistes et layons.

bilan de course : 15km,1230m de dénivelé,neige lourde,plaque à vent sous le col d'Ayous,
4h30 à la montée,3h00 à la descente (neige très lourde + thé bouillant au refuge) mais super ambiance et des compagnons joviaux et physiques.Ski et rakt.
Gora Auñamendi taldea.

 
  
  
progression dans la forêt de Larry

progression sous le Labigouer , vigie de la vallée d'Aspe
  
passage en devers

l'itinéraire après la cabane de Larry
  
panorama vers l'ouest

  
vallée de Larry 
 

pente raide
arrivée près du col d'Ayous

corniches du soum deth pet de labigne

sous le col d'Ayous ,la montagne de Sesques

arrivée au col d'Ayous , vision onirique
  
vers le sommet,gailurara,hacia la cumbre
  
 

derniers pas, ultimos pasos_azken urratsak 


sommet,gailurra,cumbre
  
  
l'Ossau et ses satellites

retour

  
poudre
sous cabane couverte en bardeaux de melèze , discussion animée

more of fun with downhill man

dans les bois de Coustey

  
  
silhouette gracile dans les sapins

  
derniers virages très serrés 


track sur Wikiloc




Enregistrer un commentaire