lundi 22 février 2010

GOURZY :le plateau des vents fous

Aujourd'hui pas d'emphase ni de grandiloquence.
Une ballade juste pour voir la nature dans sa brutalité et sa sauvagerie.
Pas de silence,pas de lumières,pas de ciel bleu ni d'ombres portées.
La carte postale sera remisée sur le présentoir rouillé des images d'Épinal.
La météo avait prédit des vents déchainés ,tumultueux.
Juste pour voir, nous sommes montés.
La station de ski voisine avait fermé ses portes dès potron-minet.
A 10 heures, ceux de Canarouye,de Peyrelue ou de Pombie étaient déjà redescendus.
Deux navarrais se sont perdus du coté de Lescun.
Par cette montée depuis les Eaux Chaudes , nous rêvions d' apercevoir les rives hyperborées d'un plateau soumis aux vents les plus fous.
Nous n'allions pas être déçus.
Le col de Lurdé était encore bien loin ,dans les nimbes d'un soleil nivéal, défendu par les plaques à vent qui s'étaient formées sous les pentes abruptes du pic de Cezy.
Après 3 heures de montée , nous décidons d'arrêter là notre intrusion dans le domaine des dieux jupitériens déchainés comme à ripailles.
La cabane de Cambeilh sera l'ilot de calme au milieu d'un océan déchainé de vents tourbillonnant.
Histoire d'évoquer la Belle Fosseuse ,maitresse d'Henri IV coutumière de la station thermale des eaux Chaudes qui venait soigner ses maux d'estomac "qui durait neuf mois".
Retour.
La descente par la piste présentera, elle aussi, deux,trois petites chicanes.(dévers,coulée)
Sesques ,Gaziès,Mardas,Montaut sortiront de temps à autre leurs têtes de la bourrasque.
Bref,il ne neigeait pas mais la neige était partout,elle enveloppait les terres et les forêts ,les bêtes transies.
Elle se promenait aux aléas dépressionnaires comme une sorcière un soir de sabbat.
Pas bon d'aller plus haut.
Nous nous astreignîmes à l'adage : "un buen montañero es un montañero viejo".
topométrie : 12km AR , 950m de dénivelé,5h AR.
Etat de la neige : la sous couche est parfois apparente ,gelée mais d'énormes quantités se transportent et s'accumulent dans les pentes ou combes au gré des vents.
Tant que ça n'a pas pas encore chauffé il sera de bon ton de ne pas trop monter.
 
  
  
  
  
  
  
  
 
 sous le pic de Cezy
 
cabane de cambeilh


  
voutes de la cabane prévues  pour de grosses poussées de neige.


retour : la piste a disparu


  
  
le Sesques apparait quelques secondes
  
l'adieu au Gourzy


paysage hyperboréen
Goust :Bouerzy,Gentiane,Montaut,Mardas,Montagnon
 
  
derniers virages en poudreuse




Enregistrer un commentaire