mercredi 9 février 2011

Mailh Massibé : confins d'Aspe et d'Ossau

Ce petit sommet, par la taille,(1975m) n'en est pas moins grandiose en hiver ,surtout dès que l'on s'est extirpé de la forêt (sapineraie-hêtraie) de Bergoueits .Droit dans le pentu, somme tout, agréable et rapide.

En 1974,avec le GSPy de Toulouse (groupe spéléo des Pyrénées) nous avions fouillé les flancs ouest de ce pic , le lapiaz où se trouve l'énigmatique étable de Roland à la recherche de gouffres de la taille du massif voisin du Permayou.
Ce ne fut pas la réussite escomptée ...

Cette étable de Roland bien curieuse est à mettre une fois de plus sur le dos des géographes fantaisistes.
En Gascon-béarnais quelqu'un a du parler d"eths tablas"  les plats pour designer la géomorphologie du lapiaz.
On voit ici ce qu'il en est devenu au presse purée des géographes.
Par contre nous sommes ravis de rencontrer notre Roland-Roldan préféré ,géant universel de la mythologie pyrénéenne du nord et du sud.
Tueur de Maures , pourfendeur de vallée , entailleur de brèche,ouvreur de passage étroit ,habitant de cromlech,menhir ou pierre erratique  ,le bougre, véritable bulldozer avant l'heure,terrassier de l'imaginaire collectif , tracto-pelle du panthéon, comment a t il eu assez d'une vie pour accomplir une geste aussi riche de la Catalunya jusqu'à Euzkadi ?
Heureusement que les ariègeois l'ont enterré à Bedeilhac après qu'il eut déclaré "ici la justice est un astre qui ne luit que sur les tombes".

Pour une première visite au Mailh, pas de déception, surtout lorsqu'on randonne la crête de la Sède de Pan,
Montagnon et Lauriolle en premier plan.
La cordillère pyrénéenne de la basque Larrun jusqu'au bigourdan Arbizon, imprime dans cette demi voute céleste, mille sommets encapuchonnés  .
La trace sera légère dans la soyeuse neige tombée avec parcimonie, quelques jours auparavant sur Sede de Pan. (endroit à flanc en béarnais : rien à voir avec la soie ou le pain)
Sous l'effet des gels-regels ,la dernière pente, en face Nord,  d'une centaine de mètres de hauteur ,s'avère être recouverte de glace vive.
Ici, pas d'erreur de cramponnage .
Surtout que les rochers du bas de pente sortent encore.
La face sud est pelée ,mais nous ne pouvions l'apercevoir d'ici bas.
Sur le chemin de retour les plus vaillants iront aussi visiter le rocher d'Aran tout proche pour quelques hectomètres de plus. En empruntant le col d'Aran et la sapinière de Bergoueits par  le sentier préconisé par le Guide Ollivier (itinéraire skieurs - FFM - 1972) moins sujet aux avalanches que la voie d'été nous rejoindrons le plateau du Benou.


A parte 1
les chemins d'été sont réservés à l'été, qu'on se le dise, contrairement à l'attrait  de traces qui semble vous conduire au plus facile . 
Il faudrait s'y habituer même si la neige n'est pas au rendez vous cette année. 
A parte 2
le terme Massibe est fréquent sur la chaine pyrénéenne sous cette forme ou sous la forme Baciver ,Bassibé,Bassiero,Bassibes,La Bassive,Bassieret, Bassibet, Bassiba...: en fr. les jeunes brebis qui n'ont pas encore agnelé.
On désignait aussi en complément les endroits où elles avaient coutume de se rassembler : mailh ,pan,turoun,cuyeou,cujala .
par massibe ou massiba on peut aussi désigner une jeune bergère dont c'est le sobriquet.il était fréquent de trouver femme ou jeune fille "au courage égal à celui des hommes" (Marcellin Berot)

plateau du Benou à Bilheres : le rocher d'Aran (harana :la vallée basque) et Ourlenotte.(ourle :le rebord)
vers l'Est le Mailh de Jaout


au dessus des Bordes
arrivée à la cabane de Crambots ( cambra : chambre)
au fond Esturou et le rocher d'Aran vus depuis l'Est
Lauriolle et ses 5 puntetes , Larie .
Nous prenons pied sur Sede de Pan  (site pastoral à flanc)
horizon : Montagnon et mailh Massibe
sur Sede de Pan
Sede de pan
solitude des plateaux,piétinement des raquetteurs de la veille.
appel du sommet : montée par le droite descente par la gauche (col de Losque)
 dernière pente gelée et verglacée.
rapide photo.
sous la cime.
pente verglacée
groupe espacé
la sacrée équipe réunie au sommet devant le Jean Pierre.(Ossau)


vue vers l'Est : Néouvielle ,Arbizon,Gabizos etc etc...
 vue au sud : Jean Pierre , Lasneres,Montagnon d'Iseye,Sesques,Marere




descente vers le col de Losque
descente
descente vers le col d'Aran
grange d'estive du plateau-polje du Benou






sur gpxvisu (covher sur IGN)

sur Wikiloc
Enregistrer un commentaire