mercredi 16 mars 2011

La trilogie de Zubieta : Iruñarri,Erakurri,Loitzate

Au fin fond de la vallée de Malerreka ,dans la région de Bidasoa ,au nord ouest de la "Navarra verde" ,au bord du rio Ezkurra,se dresse le petit village de Zubieta.
(70km de Bayonne)

Il aura fallu auparavant traverser villages et hameaux  aux noms évocateurs de Doneztebe (San Esteban) ,Elgorriaga,Ituren et Aurtitz avant d'atteindre le point de départ de la rando au lavoir du village endormi.
"Ce village jouit d'un micro climat" m'avait assuré un habitant à qui je vantais les récoltes de son jardin en particuliers blettes et pimientos.
Il est plutôt bien protégé du nord par  Mendaur qui attire  nuages et  pluies de l'Océan.

Situé à l'ouest de Bertizarana,à l'est du Basaburu Menor,entouré de la région montagneuse d'Ultzama au sud et des Cinco Villas au nord,au pied du Mendaur , le district de Malerreka , dénomination préférée à Lerin de nos jours ,a pour chef-lieu Don Eztebe.
Zubieta est une des communes de ce groupement .
Village à grandes maisons de style "atlantique" comme le palais d'Irigoyen ou la casa Etcheverria,

IHAUTERIA
Zubieta est surtout célèbre pour son carnaval " Ihauteria" (dernier lundi-mardi de janvier) dont le rite pré-chrétien du Zanpantzar brulé sur la place ( mur à gauche) est rythmé des bruits sourds et des borborygmes lancinants  des sonnailles et clarines (fabriquées à Nay-Béarn) .
Elles sont mises en résonance par les Joaldunak,hommes vêtus de blouse de femme et peau de mouton, qui fouettent par ailleurs le ciel de leurs goupillons en des crins de cheval ,sous leurs chapeaux pointus ornés de rubans, surmontés de plumes de coq, pour faire fuir les esprits malins, fêter le réveil de l'ours et de la Nature.
Préalablement les Joaldunak parcourent le trajet depuis Ituren pour mettre en scène et préparer cette crémation.







Au sud du village ,après l'église , où l'on trouvera deux sépultures-lauzes dédiées à deux chevaliers des ordres de Santiago et  de Calatrava,se trouve une source au doux nom d'Aingeru iturri (la source de l'ange).
La randonnée du jour :
C'est un beau périple estampillé "montagne basque".
Géographiquement situé en Navarre Atlantique, il est régulièrement soumis aux intempéries (1800 mm de pluie à l'année) ,coup de neige en hiver (nevada),vent du sud balayant sans ménagement  (parc éolien à proximité) ou bans de brouillard d'inversion thermique qui vous enveloppent même en été (proximité de l'Océan).
Sur le parcours,pas de marquage, des changements de direction fréquents,des montées et des descentes,un bon dénivelé (2030m) et une distance appréciable (31.5 km) sur sentier ,piste ou en libre.Il faudra avoir du flair.

Si comme nous, vous tombez sur un jour de neige lourde et humide jusqu'aux mollets, tombée l'avant veille ,vous n'aurez pas besoin de berceuse le soir pour vous endormir,tant la progression a été pénible par moments .
Toutefois nombreux restaurants dans les villages à l’entour pour se requinquer après la course.(Doneztebe et Oitz)

Débuter du lavoir-fontaine au bord d'Ezkurra erreka .
Suivre le chemin dallé de Beintza-Labaien en direction de l'ouest jusqu'au col de Sorginzelaieta (cromlech) .
(Nota :Beintza-Labaien se trouve en fait à l'opposé de ce cheminement , mais les prés et forêts de ce village sont situés sur le versant sud de Loitzate entre Labaien erreka et Sarobe erreka sous les croupes de Kapeluitz et Iramendi à deux heures de marches du départ)

Suivre la ligne de crête sud-ouest qui mène à Iruñarri (répétiteur TV),puis plus loin à Erakurri.
Au passage, on pointera  cromlechs, tumulus, dolmens ou menhirs sur les stations suivantes :
Sorginzelaieta,Artxinga,Azangomeaka,Irunarri,Ezkain Ergain,Olegi.

(une quinzaine de monuments a été entrevue ce jour ,en plus ou moins bon état de conservation ,et étudiée entre les années cinquante et quatre-vingt-dix par la fine fleur des préhistoriens basques ou navarrais Barandiarain ,Sansinenea,Del Barrio ou la peña Basurto).
(l'ensemble de ces monuments sera évoqué dans un article à venir sur les monuments du Malerreka qu'ils soient situés sur Zubieta,Ezkurra ,Beintza-Labaien ou Eratsun dont j'accumule doucettement les connaissances notamment depuis la sortie du livre de X. Peñalver en 2004 ,au hasard des randonnées qui m'amène depuis vingt deux ans dans ce secteur .Il faudra compter avec plus de soixante zones de monuments sur les deux rives du rio Ezkurra)


Erakurri marque le point le plus à l'Ouest et au Sud du parcours.
Panoramique sur les montagnes de Baztan,d'Iparralde,de Leitza,Goizueta,Aranaz,les Malloak ,Txindoki,Ernio, Anboto.
Le vol du circaète Jean le Blanc viendra agrémenter notre marche et nous donnera l'occasion de longues observations.
En route maintenant vers le troisième pilier de la trilogie du jour : Loitzate.
La marche reprend plein Nord sur la crête d'Urdiko Harria que l'on suivra sur 2.5 km jusqu'au col de Beasoiko .(mare artificielle).
Descendre alors par le vallon de Deskargako erreka.
Par de vagues sentes,pistes de débardage ou cheminements en forêt (hêtres et sapins),on recoupera le canal de  Zumarresta Zentrala vers 420m d'altitude et le chemin taillé dans la roche qui le longe.

Celui ci rejoint l'ancienne forge de Teilleriborda plantée rive droite, dans une boucle du rio Zumarresta
(source dans les parages avant de traverser le pont rustique).
Longer alors la piste qui descend vers Goizueta sur 300 m environ et s'élancer pour une remontée de 700m dans les sapins de Neku et les pâturages de Kapeluitz jusqu'au sommet de Loitzate.
(pistes et sentiers).
Cromlechs sous le sommet de Loitzate.
Sommet.Buzon.Signal géodésique.
De Loitzate descendre vers Zubieta par le col de Biamendi (ou Iramendi).(cromlech),
Un peu avant Biamendikolepoa, on trouvera un sentier qui descend en pente raide ,plein Nord, dans les bois d'Urkidi.
Il permet de gagner rapidement un petit quartier de bordes en pierre, cher à mes pérégrinations en Euskal Herria.
Encore un hameau-vestige du XVIIIième siècle.
Lehengoa bezala.
Les femmes ont dû ici marquer l'histoire.
Serorinea, Isabelenekoborda, Leolokoa sont les dénominations des principales maisons.
Superbe architecture rurale et travail ciselé de la pierre sèche .
On continuera à descendre vers Txitxilo erreka jusqu'à ce qu'une piste de grave vienne nous ramener à Zubieta tranquillement .
En fait le sentier longe plus ou moins la ligne électrique  qui alimente les quartiers hauts.
(track GPS utile si l'on veut éviter l'abrutissante marche par la route bétonnée).
On atteint le fond de la vallée et le quartier de bordes d'Erleta et Artabide pour rester sur ce parcours bucolique sans laisser s'effacer le charme de cette journée .
Les combinaisons de  fin de parcours  demandent pas mal de flair.
Zubieta est en vue ,illuminé par les rayons du soleil couchant , reflet d'une zone des plus sauvage et authentique de Navarra ,qui n'a pas encore voué ses montagnes aux pistes anarchiques et  engins motorisés en tout genre.
Pour contemplatifs , débrouillards et sportifs.

dans les brumes de Malerreka sur le chemin de Labaien, buitreando.
meta : meule de fougère séchée :vestige d'une technique aujourd'hui en désuétude.
 Serorengoborda : murets et frênes pour clôture .
la vallée de Malerreka embrumée ; en arrière plan, Autza, la vigie du Baztan et les montagnes de Baigorri
regard vers le nord, Mendaur et son ermitage de la Trinidad. A l'horizon on distingue les silhouettes d'Ursuiamendi et d'Artzamendi.

la silhouette élancée de Mendaur nous accompagnera toute la journée
rocher, reposoir à rapaces, aux environs de Migeltonekoborda
Ici le temps semble suspendu ,bordes en toit de lauzes,murets de pierre,frênes en espalier,chêne central,herbe rase : Sareko borda
Illurdi ,Mendaur,Atzurdiko punta : les sommets d'Aurtitz
la route d'Iruñarri est parsemée d’innombrables monuments mégalithiques comme le dolmen d'Azangomiaka.
nous sortons enfin de la forêt pour une longue marche sur les crêtes d'Ezkurra : Iruñarri et son pylône,au fond Erakurri
les formes girondes d'Irunarri ,Olegi et Erakurri. progression sur neige lourde.
Irunarri et son célèbre buzon
sur les praires d'Olegi ,un menhir couché repose sous la neige
Olegi :Tumulus cromlech.on en compte une dizaine dans les parages.
d'Erakurri vue au nord vers le dernier pilier de la trilogie :Loitzate
vers le sud :Aralar et ces célèbres Malloak

Erakurri : vue du nord
les Malloak derrière Petriketa
la sacrée équipe au repos à Beasoiko lepoa
le canal de Zumarresta Zentrala

le pont rustique sur Zumarresta erreka  permet d'accédre aux forges de Telleriako borda.
Telleriako borda
Telleriako borda rénovée
Après avoir remontés la forêt de sapins de Neku ,nous distinguerons le dernier objectif du jour : Loitzate.
Auparavant il faudra se prendre les pieds dans les champs de bruyères de Kapulitz.
les bosses de Kapulitz et Neku depuis Loitzate.Le temps se gâte sur Erakurri.
 chemin du retour et alignement des proéminences : Loitzate,Ekaitza ,Mendaur,à gauche Mendieder.
Santxoko borda :dernière maison habitée à 700m d'altitude dans la vallée de Txitxilo erreka
ajustement des pierres de construction.
 extrait de la carto d'Imanol Goikoetxea (1990) très renseignée en toponymie.
vue sur Topopirineos,v3.0

track de la Trilogia de Zubieta et photo aérienne sur Wikiloc.com



parcours des mégalithes d'Ezkurra

Enregistrer un commentaire