lundi 11 juillet 2011

ASPE : Tetr ' Ansabere ; le tour du cirque d'Ansabere

En imaginant  tours , boucles  ou  enchainements de haute randonnée ,
comme nous le faisons, à l'association Auñamendi, au cours de ces dernières semaines , l'idée a germé d'un tour dont les aiguilles d'Ansabère à Lescun (64-Vallée d'Aspe) serait l'épicentre.

Un rêve de  fou qui voudrait clôturer un cirque ,
en parfaire l'entour  ,
en parcourir le bord de la cuvette et du bassin versant.

Nous l'avons baptisé : Tetr'Ansabere , autrement dit la "tétralogie d'Ansabère".

Dans l'ordre de passage,
partant de pont Lamary (départ de la marche)
on pointera  ,

le col de la Chourique ,(croix frontière)
le pic de Sobarcal,(point frontière)
les deux pics d'Ansabère ou Petretxema (suivant le versant) ,
le lapiaz de Fago et la Hoya de la Solana ,
le pic de Mouscate,
le Col d'Escouete (Ezkueta),
le pic des Trois Rois ( pico de los Tres Reyes en castillan) ,
la Table des Trois Rois ( ou Iru erregeen mahaia en euzkara)
et pour finir le Dec de Lhurs.

le départ de pont Lamary ,en bout de piste , permet de gagner 220 m de dénivelé sur l'ensemble du parcours par rapport à une entame depuis le pont Lamareich où nous mène la voie communale goudronnée.

Ce parcours a l'avantage de posséder deux points de repli, le col d'Ansabère et le col d'Ezcouete qui permettront aux montagnards fatigués ,ou en cas de mauvais temps, d'abréger le circuit et de revenir à Pont Lamary .

De même il existe un sentier direct entre Ezcouete et la Table des Trois Rois qui permettra d'éviter l'ascension au pic des Trois Rois et surtout la descente de son aérienne crete, versant Est .

l'ensemble du circuit est à conseiller en été ou automne,quand tout danger d'avalanches ou de coulées aura disparu  ou quand les crevasses du lapiaz seront ouvertes.
Septembre avec des journées relativement longues et fraiches semble la période la plus favorable.

Ce parcours constituera un grand jour de montagne quand on le boucle "in extenso".


En ce jour,il nous restera la petite butte du Dec de Lhurs à trottiner , mais la menace d'un orage en fin de journée, a eu raison de l'ardeur de l'équipe qui préféra arrêter après la Table des Trois Rois et descendre "droit dans le pentu" dans le vallon d'Ezkueta..

Mais, que ce tour EST grandiose .

Ces aiguilles d'Ansabère symbolisent la grandeur cachée des Pyrénées Occidentales.

Son célèbre voisin , le Jean Pierre (pic du Midi d'Ossau) attire les foules :
les routes d'accès y sont plus faciles par le Pourtalet ou le lac de Bious Artigues ,
les chemins y sont balisés
les voies normales courues ,battues et rebattues.

Ici point de baraques à frites ou de refuges au bord de la route

Seulement des bergers, qu'il faut aller chercher à une heure de marche, pour acheter sa livre de fromage  réellement séchée en altitude.

Faut pas rêver non plus, le fromage qu'on achète ici, a été confectionné ,entre janvier et juin, en plaine mais à la mode aspoise.

Les cabanes d'Ansabère sont habitées l'été (dès le 15 juin) par un berger gersois aux origines souletines qui ne dédaignera pas un petit moment parler en  xibero.

Russel avait superbement évité ces aiguilles ,certainement mal renseigné, car elles ne rayonnent pas dans le paysage pyrénéen , à part, celui du cirque de Lescun.
Il leur préféra le pic d'Anie qui se voit de loin et qu'il jugea très court.
Ledormeur les mentionnent  discrètement en 5h30 depuis Lescun mais sans s'extasier outre mesure.

C'est l'époque moderne qui montera au pinacle ce cirque à travers l'escalade de très haut niveau, sport de fin de XIX siècle et totalement à son aise tout au long du XX siècle.
Ici pyrénéens, français ,aragonais,basques , navarrais et espagnols ont multiplié les exploits et les grandes voies de niveau international.

Les palois Calame et Carrive furent les précurseurs
1926 Lacq et Naude
1954 Santamaria et J. Ravier
1957 De Bellefon,Dufourmantelle,Despiau ,Jean Ravier
1958 Bescoz et Diaz
1965 J Ollivier et H Butel (le dièdre central en 6 b+)
1968 Ariza anaiak

Les années 1980 voient des voies modernes au delà du 6b et taquinant le 7b avec les protagonistes suivant : Pierre François Carrafrancq ,Fernand Cassou,,Inaki Aldaya,Gerardo Plaza, JL Barokas, B Puisieux , Christian Ravier, Raymond Despiau, Eric Petetin,Robert Munsh, Dominique Julien, Xabier Ansa , Txin Etxemendi (Sorgintxulo 6c+) ,E Boileau, et j'en oublie....
L'excellent site sur les aiguilles d'Ansabere ne manquera pas d'apporter les réponses que vous pourrez vous poser à propos de ces faces et couloirs.

la journée s'annonce superbe . les deux premiers sommets du jour.Sobarcal et Ansabère.
 vers sud du Spigolo (la petite aiguille) en montant au col de la Chourique.
 les cabanes d'Ansabère ( brebis tête noire et basco-béarnaises)
montée au col de la Chourique : col discret, symbole des évasions vers l'Espagne lors des années de résistance.
 au sud, les Sierras Extérieures s'étendent du Visaurin (à droite) jusqu'à la Pala de Ip (à gauche).
col de la Chourique : vue vers le sud, les grandes tables et anticlinaux calcaires d'Acher et de Piedraficha.
montée à Sobarcal par le versant Sud ,cirque discret ,sous Atxerito (traduction du basque :petit renard ??)
 
Sommet de Sobarcal : monolithe couvert de lichens orangés.
 les aiguilles d'Ansabère, pic et  Table des Trois Rois,Pène Blanque , Billare , Dec de Lhurs
les aiguilles d'Ansabère : la grande et le spigolo , pic et  Table des Trois Rois , Peneblanque
Sobarcal : première cime : la sacrée équipe d'Auñamendi
un paysage dont on ne se lasse pas : en descendant de Sobarcal
la petite cheminée de Sobarcal
le col d'Ansabere ou de Petretxema
croix frontière : mugarri 273
entre les aiguilles ,Billare et Dec de Lhurs
 l'ocre des parois et Billare -Dec de Lhurs , en fond ;  l'histoire s'est inscrite ici en vertical
la petite aiguille : le SPIGOLO (mot d'origine italienne ,influence des maitres de l'escalade artificielle des années 20 Cassin ,...)
Ansabere : second sommet (notre sacrée équipe d'Auñamendi)
descente d'Ansabère : vers l'Ouest , regards sur la Soule et les herbages de Linza ,à droite Anialarra
la cheminée d'accès au lapiaz de Fago
Descente de la cheminée, sous Ansabère, pour atteindre le lapiaz de Fago (un peu raide)
Après la cheminée, traversée du lapiaz de Fago en direction du Mouscate (quelques kairns)
Traversée du lapiaz de fago : une gymnastique épuisante à travers des montagnes russes (montée-descente) dans une ambiance minérale sans tracé vraiment évident .
 Entre Ansabère et Mouscate , l'équation c'est : pas d'erreur = pas d'errance.
il faut aller au plus court mais en tournant autour des gouffres ou autres puits à neige.
paysage désertique que seuls habitent quelques oiseaux des cimes au plumage blanc en hiver.
lapiaz de Fago (les marcheurs se trouvent se trouvent au niveau de la cheminée d'accès au lapiaz : point clef : punto llave)
dernière pente avant le sommet de Mouscate
Troisième sommet du jour : Mouscate avec la Table et le Pic des Trois Rois , en fond.
 du Mouscate, schéma de la traversée du lapiaz de Fago et son point clef :la cheminée .
 lapiaz de Fago
intermède floral : arnica montana
intermède floral
intermède floral
saxifrage : ces fleurs qui mangent la pierre
ancolie pyrénéenne
 tapis de pélargoniums
dure montée au pic des 3 Rois.
La mesa de los Tres Reyes début juillet : Javier et son pañuelo de San Ferminades
(mokanes gorria : foulard rouge).
la sacrée équipe s'est un peu réduite aux Trois Rois mais 2000 m de dénivelé en terrain d'aventure est une activité épuisante.
descente du pic des Trois Rois.
descente exposée du pic des Trois Rois
 le Pic vu de la Table des Trois Rois (au milieu de l’arête, un montagnard)
 la Table des Trois Rois (cinquième sommet)
amorce du couloirvers l'étang de Lhurs
la "cigüeña" en action.
 
dans le raide couloir qui descend vers le lac de Lhurs
le lac de Lhurs
couloir Est de la Table des Trois Rois : le passage clef
réhabilitation  des techniques de descente ancestrales avec bâton de noisetier ferré.
la cabane de Pedain en vue.
Adieu au cirque d'Ansabere (grande aiguille d'Ansabère et Mouscate)
Adieu aux Aiguilles d'Ansabère et au Mouscate (on remarquera le premier sommet Sobarcal à l’extrême gauche en bas)
 adieu à Sobarcal
 les tracés des 2 parcours lon et court sur Topopirineos V 3.0
le track du grand parcours sur Wikiloc

le parcours sans la Table des Trois Rois sur Wikiloc

sur GPX visu

le circuit raccourci
Enregistrer un commentaire