mardi 17 avril 2012

Lurien (2826 m) : un bel apex ossalois

Sommet étroit ,pointe effilée ,le Lurien est un belle ascension de ski-alpinisme qui mérite le nom d'apex  ou pointe effilée.
Les étymologistes  voient dans son nom les racines pré latine Lur (pré) ou  gasconne Eslurs ,Lurt (glissement -avalanche) .
cette dernière hypothèse est tout a fait compatible avec la géomorphologie des lieux.
Il se fréquente au printemps par les vallées de Lurien ou de Gabardères au départ de Fabréges.

Autant l'été ,il est d'une monotonie rébarbative si on l'arpente sous la chaleur qui en plus réfléchit sur les pélites et les calcaires détritiques  du dévonien ,
autant l'hiver ses flancs bien pentus ,lorsque le manteau neigeux est bien stabilisé, seront agréables au montagnard qui aime "dévorer du dénivelé" et sentir du "vide autour de lui".Le versant gabardères ne manque pas de piment lui aussi.
(attention si les conditions sont limites, le guide Ollivier, Itinéraires skieurs- Tome I p113 signale des méga avalanches depuis le sommet jusqu'au lac du Lurien ;méfiat)

Pour la convivialité et les retrouvailles,nous avions choisi de faire étape et dormir au refuge pastoral à 1700 m.

L'état des lieux est des plus précaire et le nombre de place très limité.

Ceci vaudra aux plus vaillants d'entre nous, un bivouac sous les étoiles agrémenté d'un puissant zéphyr de nord au dessus des duvets.
Le matin après un petit déjeuner roboratif,sans trainer, nous entamons la montée.
la neige porte à peine .
La semaine passée, les températures estivales ont accéléré les cycles de dégel, nocturne et diurne.
Mais passé le col du Lurien ,changement d'ambiance.
Sous la croute ,la neige dure nous oblige aux crampons.
Le petit verrou vers 2400-2500 m nous ouvre la voie vers le sommet.
Les 100 derniers mètres sont abrupts;
La pente file entre 55° et 45° suivant le passage choisi.
Au sommet ,le grand spectacle d'un "horizon gagné" est là qui nous rapproche d'Almunia et d'Aunamendi,
des montagnes de Gourette ,du Balaitous (Bath Leytouse),Palas, Saoube, Telera,et Vignemale et des centaines d'autres aux quatre coins de la Zone Axiale.
Sans oublier le Jean-Pierre si proche,figure totémique de la vallée d'Ossau.
Dire que ce sommet n'a jamais partie des visites de Russel , et qu'il fut superbement ignoré d'autres pyréneistes du siècle dernier.
Les géodésiens l'ont superbement snobés.
Ils avaient mieux à trianguler sur les grands seigneurs avoisinants (Palas-Ossau-Balaitous) qui l'avoisinent.
Ainsi son nom a survécu aux outrages des cartographes,c'est bien là l'essentiel.

Pour le reste,dommage pour eux...

 Avertissement :
la pratique de la raquette de montagne est potentiellement dangereuse dès 20 degrés de pente.
Avant de partir consulter le BRA de Météo-France (massif Iraty-Aspe-Ossau)
posséder le triptyque (Arva,pelle,sonde) individuellement.
Marcher espacé d'au moins 30m pour éviter les surcharges sur le manteau neigeux.
Connaitre la neige et les présomptions et indices topographiques d'un terrain avalancheux .
(orientation des pentes traversées,réchauffement ou ensoleillement des plaques et des versants,
transport lié au vent de la neige dans les combes ou sur les corniches,
chute de pluie sur la neige,épaisseur de la neige fraiche,
fissures se formant lors la progression,effet "whoumf",
observations des départs spontanés dans des pentes similaires ,
couches irrégulières,vagues et vaguelettes,....).
Savoir utiliser les méthodes 3*3 et de réduction du suisse Werner Munter  liées à la réflexion sur les risques encourus et l'engagement.

cabane du Lurien
cabane du Lurien et sapinière de Coste-Camps.
cabane du Lurien :les murs parlent de la solitude du berger.
montée avec  Jean-Pierre dans le dos, Visaurin et les montagnes de Zuriza.
Lurien : au dessus du col éponyme
arrivée au col du Lurien
la dernière pente
la dernière pente
la montée par l'ouest : en rouge notre cheminement (photo d'Igertu tirée son blog ;milesker Joseba)
arrivée au sommet.
Palas , Balaitous et les autres
la même ,le lac d'Artouste en plus
coup de zoom sur Palas,Balaitous et Frondellas.
la sacrée équipe du jour (manque ML à l'appareil)
amorce de la descente
droit dans le pentu
"turquoise rie" au lac du Lurien

sur GPX Visu
sur wikiloc
Enregistrer un commentaire