dimanche 6 janvier 2013

OSSAU Canaourouyes-Canal Roya par le cirque d'Aneu et le ravin d'Astu

A l'heure du Web 2.0 ,écrire un énième article sur le cirque d'Aneü ,avec un tréma sur le u, en ancienne graphie gasconne IEO ,pour y parler des plaisirs de la neige ,des horizons azurés,du ciel d'Espagne qui ramène le souffle du fandango et de la jota ,ne m' intéresse guère .
Ce jour , la petite caravane que nous amenons est principalement constituée d'impétrants au ski de rando et à la raquette  ;ils sont pourtant l'avenir de l'association.
Initier ,transmettre, voir grandir est le crédo inexorable d'un responsable d'association de montagne.
Montrer que la montagne est autre chose qu'un stade ,un miroir des ses propres exploits citadins,
voilà l'ambition au travers de ce post , quelques explications  de lecture de paysage en plus.

Tout au long de ce blog , je me suis déjà étendu sur ma nostalgique passion du guide Pyrénées Itinéraires Skieurs Tome I - 1972,épuisé depuis belles lurettes,(éviter les contrepèteries - SVP)  édité par Robert Ollivier  et cosignés par les explorateurs-passionnés Bernos, Beyris, Laporte, Cazanave, Labadot, Boyé,Besson...
Pour Aneü , c'est la dimension épique qu'il décrit à propos de ce cirque qui m'a toujours charmé.

Entre1945 et 1970 ,les hivers déposèrent ,certaines années ,des manteaux neigeux de plusieurs mètres d'épaisseur et ce, durant  de longues semaines .
La pratique du ski de randonnée ne commençait que fin février ,début mars.

La neige était une science redoutée.
La méthode 3*3 de Werner Munter n'était pas encore inventée .
Du DVA,en laboratoire , on en était à l'ébauche des mesures du quartz qui oscille sous l'effet d'un courant continu.
Autant dire, qu'il n'existait aucune conscience de cette merveille invention qui allait révolutionner la pratique de la randonnée hivernale dans la fin du siècle de la civilisation des loisirs.

Partir en hiver,tenait souvent du jeu du kutxa lapil (jeu de hasard basque Kurutx ala pil).
Les paravalanches de Gabardères ou de Peyrelue n'existaient pas et la route était inexorablement bloquée.
Le passage du Pourtalet faisait figure de citadelle imprenable.
Toutes les courses partaient ainsi de Pont de Camps à plus de deux lieues (8.5km) du parking actuel de l'Araille.

Il n'était pas question d'établir des bilans carbone du plaisir.
Pour les cimes du cirque d'Aneü ,la véritable aventure débutait dans l'étroit verrou de Tourmount ,que de nos jours , un merlon d'autoroute a réduit à la difficulté de piste verte.

Que diraient les premiers habitants des lieux (-4000 ans) de ce parking (300 places) où l'on se retrouve aux pieds des pistes ,comme dans le dernier salon où l'on cause ?
Il n'y manque que la baraque à frites , la venta Pedro se trouve à moins d'une demi lieue.

Enfin,comme dit le guide ,on l'appelait ce cirque de "l'Aneü" parce que le cadre y est abondamment enneigé par les grands vents dominants d'W et de NW, qui ne rencontrent guère d'obstacles, lorsque les tempêtes s'y engouffrent .
Elles y sont réputées d'une grande violence.

CQFD /  La pérennité de la neige est liée à la nivométrie abondante.

 Les aménageurs français s'y sont cassés le nez du fait d'un Parc National (PNP) protecteur,  les aragonais sous l'emprise du conglomérat Aramon n'ont pas hésité à en équiper tous les sommets alentour, puisqu'il possède avec Espelunziecha , la réplique du cirque d'Aneü en versant sud.

Du cirque de la Neu , on retiendra surtout qu'il fut occupé par les pasteurs-bergers transhumants dès l'age du bronze ,puis réoccupé à l'age de fer.
L'antiquité tardive ,puis le haut moyen age virent revenir les hommes par épisodes successifs.
12 cujalas de base (densité importante) et près de 400 structures annexes viennent compléter le paysage pastoral de la zone.
On en sait aujourd'hui un peu plus, sur cette occupation sans égale, peut être sur la chaine pyrénéenne, sur ce site élevé et ouvert où l'herbage est abondant et  les troupeaux  faciles à surveiller.

Les travaux de ces 10 dernières de Carinne Calastrenc de l'université de Toulouse ont permis de recenser les cabanes ,cabanons,abris à agneaux,enclos,quèbes (grottes) ,abris naturels aménagés ,sépultures à usage pluriel,couloir de traite,mur de clôture .....et par des études de palynologie et de C14 d'en dater l'époque d'occupation.
L'autre richesse de ce cirque fut la mine de fluor.
Elle rapporta un peu au syndicat du Bas Ossau propriétaire des lieux.
Avec le filon de quartz de Pourtalet  ,l'activité minière dut être active au début du XXième.
Mais la faible rentabilité de ces concessions fit cesser l' activité juste avant 1914.

La question toponymique .
Sur le cirque d'Aneu ,la question toponymique est assez ardue .
Déjà R Ollivier s'insurgeait, en 1971,du diktat de la nouvelle carte au 1/25000 de l'IGN qui avait chamboulé les usages locaux  pourtant millénaires.

Il releva par exemple quelques différences :
le pic 2347    IGN Canaourouye    cadastre :Canourouye         Usages; Gradillère(gradins-banquettes)
la crête         IGN Houer               cadastre : Houercq             Usages Houercq
pointe 2364   IGN pic d'Aneou                                                 Usages : Mauhourat
pointe 2289   IGN Cuyalaret                                                     Usages : Lo Cuyalarot
pointe 2358   IGN xxxx                                                            Usages : Canarouyes

cirque            IGN :Aneou                                                         Usages: d'a Neu

Ce ne sont que les prémices d'une reconquête toponymique à faire ,mais depuis que nos amis ossalois ont retrouvé en Laruns ,le Laruntz* que leur avaient laissé les premiers pasteurs et le cartulaire d'Ossau, et qu'ils l'affichent sur le panneau d'entrée de leur cité,on a envie d'espérer de retrouver un jour notre Marmuré ou notre Bath Laitouse pyrénéen et historique, changé uniquement par les caprices d'un noble irlandais qui, même s'il mérite toutes notre estime et notre admiration en d'autres points , en montra là ,un trait de caractère détestable.   
 (cf Béraldi in "Balaitous et Pelvoux"-1907)
* laruntz orthographié ainsi, exprimera une notion de " pâturages communaux " .
l'oronyme untz,utz : la notion de hauteurs. larrea : pâture non fauchée
nous n'irons pas plus loin dans l'analyse.

Odométrie de la randonnée : 14 km et 920 m de dénivelé.

Avertissement :
La pratique de la raquette de montagne est potentiellement dangereuse dès 20 degrés de pente.
Avant de partir, consulter le BRA de Météo-France
Posséder et savoir se servir du triptyque (Arva,pelle,sonde) individuellement.
Marcher espacé d'au moins 30m pour éviter les surcharges sur le manteau neigeux.
Connaitre la constitution de la neige (formes des cristaux) , les présomptions et indices topographiques d'un terrain avalancheux .
(orientation des pentes traversées,réchauffement ou ensoleillement des plaques et des versants,transport lié au vent de la neige dans les combes ou sur les corniches,chute de pluie sur la neige,épaisseur de la neige fraiche,fissures se formant lors la progression,
effet "whoumf",observations des départs spontanés dans des pentes similaires ,couches irrégulières,vagues et vaguelettes,....).

Savoir utiliser les méthodes 3*3 et  de réduction du suisse Werner Munter  liées à la réflexion sur les risques encourus , l'engagement et la prise de décision.

extrait de la carte libre Topopirineos 6.0
Image Hosted by ImageShack.us
les sites du néolithique en Haut Ossau (-2000 AC) ; noter en particuliers la densité élevée dans le cirque d'Aneu , les vallons de Bious Artigues ,de Pombie et de Brousset.
Image Hosted by ImageShack.us
vue vers l'est d'Aneu :Peyrelue-Peirelun-Estremere .au fond le massif du Garmo Negro au dessus de Panticosa
Image Hosted by ImageShack.us 
l'horizon est fermé au sud par la barrière comprise entre Lecherines et Visaurin.
les noms des pics, en aragonais, y sont chantant :Pico d'a Llena d'o Bozo , pico d'a Llena d'a Garganta,
pico d'Aspa (ou Esper-Aspe)
Image Hosted by ImageShack.us
De Lecherines au Visaurin
Image Hosted by ImageShack.us
avec Auñamendi, à chacun son sommet

Image Hosted by ImageShack.us
Du pic des Moines au Gazies
Image Hosted by ImageShack.us
Face glacée sous le sommet de Canaurouyes
Image Hosted by ImageShack.us
En fond ,Malacara et pic d'Astu
. Image Hosted by ImageShack.us la trilogie d'Aspe au milieu du col ouvert sur la Canal Roya. Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Dernière pente vers Canal Roya avec le pic de Malacara en  fond
Image Hosted by ImageShack.us
une vue inoubliable: le ravin d'Astu qui coule vers Cap de Pont et le couple Jean-Pierre (ou Ossau)-Peyreget  .
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
La caravane remonte lentement le ravin .C'est jour d'initiation pour la plupart d'entre eux.
Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us lImage Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Vers l'W et le chainon entre Larry et le pic des Moines (de Santa Christina de Candanchu) .Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Montée au col de Bious qui permet le passage dans le ravin d'Astu
Image Hosted by ImageShack.us
Sur cette vue on comprend l’appellation Gradillère (les gradins -les banquettes élevées) où les ovins  passent leurs journées .
  Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us
Le ravin d'Astu et le plaa de cap de Pont dont  la tache noire ,la  sapinière,marque l'entrée du canyon éponyme.
Image Hosted by ImageShack.us
La sacrée équipe du jour vous souhaite "era bon anada ,zorionak eta urte berri on"
Image Hosted by ImageShack.us
apprentissage du ski de rando avec les pics d'Ayous et de Gazies en toile de fond.
sur GPX VISU
Enregistrer un commentaire