mercredi 29 octobre 2014

100 000 visites !!!! milesker deneri

Il y a quelques temps ,je regardais le compteur de ce blog , un peu surpris de sa fréquentation , alors que "Mendi Mendiz"   n'est pas particulièrement choyé dans les recherches "Gloguel" , le géant de Mountain View .

Ce blog ne possède pas de "ranking" prioritaire et se trouve très peu référencé, ni renvoyé par les sites les plus "en pointe" de la chaine pyrénéenne .

Donc il n'existe pas que des gloglos sur le WEB 2.0 et 3.0 ,puisque la pub se fait de bouche à oreille ,m'avait dit un jour, une attachée de presse qui le fréquente assidument ,étonnée de côtoyer de si près l'auteur ,qui ,ce jour là,  sortait de l'anonymat dans lequel elle croyait qu'il s'était réfugié .

Dans Mendiz Mendi ,pas de systématisme du sommet ou du massif ,pas de focalisation sur les courses ou sur les cotes altimétriques  .
Les sommets secondaires constituent le plus souvent nos références de choix.
Les courses peu publiées  ou dures à trouver sont la raison de l'existence de ce blog.

100 000 visites

C'est autant que d'habitants de la communauté urbaine basque avoisinante.

La régularité n'étant pas mon fort , je préfère désormais les curiosités de la "res montana" ou les sujets ardus de l'histoire locale , l'éclectisme des Pyrénées mystérieuses ,plutôt que la collectionnite des sommets ou des courses ,qu'on trouve partout sur la Toile .
D'ailleurs les livres de montagnes se vendent de moins en moins tant on trouve tout et son contraire sur le Web.

Mea culpa.....

L'invention et la nouveauté se trouvent, aujourd'hui ,dans les recherches sur les vallées et les flancs de montagne,  passionnants à étudier et déchiffrer .
C'est plus ardu que de mettre dix photos ,voire cinquante ,un petit descriptif ,quelques bavardages sur les copains ou le paysan du coin.

Sur, que l'article sur le Quinto "Garasi-Ostibar" risque de rester longtemps en tête de gondole du blog Mendiz Mendi car les recherches ,qu'il nécessite , me prennent pas mal de temps .
La passion à trouver de nouveaux matériaux ou archives pour l'enrichir, rend ce travail captivant.

On est à l'inverse du consomptible.

C'est plus un travail de fond ,de réflexion que des belles images ausi bien léchées mais vite oubliées .

Le sommet ,invention romantique ,c'est l'endroit où il ne se passe pas grand chose ,si ce n'est qu'à y entendre le vent qui passe et qu'à penser à redescendre rapidement ,une fois le panoramique de rigueur enregistré.

L’essentiel est ailleurs.

Qui se soucie aujourd'hui,
des cels ,korta ,saroi ,labaki ,bustalizas  cubilares , cujalats , cayolars ,des kisu labeak ou kalerak , des faceries et des compascuités ,des rapports inter valléens ,de l'histoire de l'occupation des montagnes ,des libres parcours ou vaines pâtures ,des petites républiques qui s'étendaient le long de notre chaine

qui s' intéresse à l'histoire et aux mesurages des cimes ou aux illustres pyrénéens ,

qui se passionne pour la mythologie ,les contes ,la géologie ,les sources ,la maitrise de l'eau , les fleurs ,les arbres,la gestion des forêts ,les syndicats valléens ,la cartographie et ses géodésiens, l'architecture ,la préhistoire ,la protohistoire ,la toponymie ,l'onomastique ou simplement à l'histoire,
des passeurs ,des pasteurs ou des bornages ,......

Et tout ce patrimoine, petit ou grand, qui tombe dans l'oubli et qu' ignore  la grande foule .

Chaque époque invente ses mythes ,ses héros ...

Aujourd'hui c'est le "toujours plus vite" ,qui fait référence ,sans science ,ni conscience ,
Transformer la montagne en stade ,  ne gêne nullement les nouveaux gourous des courses en montagne,
inventer des sensations et des sports toujours plus "funs" ou des activités de masse toujours plus ridicules...
"Les jambes légères ,mais la tête vide" disait-on jadis du coté de Behorlegi ,en Cize ,à propos de la vallée voisine située plus à l'Est.

Bref nous avons crée la montagne MacDo ,smartphonisée ,toujours autant réconfortée ,apprivoisée ,folklorisée , sécurisée ou balisée.
Celle où l'on entend râler quand les portables ne passent pas  ou qui pestent sur les prestations spartiates des refuges comme l’absence de douche ou d'eau chaude les jours où il n' y a pas de soleil.

ça a la couleur de la montagne,mais ce n'est pas de la montagne.

Tout cela n'inquiète pas trop nos responsables
du PNP ,de nos réserves Natura 2000 ou des PNR ,encore moins nos responsables de commissions syndicales  ou des décisionnaires du monde des subventions ou des évaluateurs en tout genre .

Changeons d'époque.

Ce blog est là aussi ,pour rappeler les couleurs jaunies de l'automne quand  la foules délaisse les hauteurs,
avant de retrouver la quintessence de la nature sauvage de l' hiver.

Les aficiones qui nous habitent , ce sont autant les sport d'eaux vives ou la spéléologie ,qui fut en son temps ,ma porte d'entrée au panthéon pyrénéen , que la marche en haute ou basse montagne .

Nous  avons vécu la fin d'une civilisation ,première génération, née après l'exode rural généralisé  d'après guerre.
Certainement nous étions au contact des derniers détenteurs des mythes et récits purement pyrénéens .

 Nous avons vécu les Pyrénées plus comme une illusion qu'une réalité permanente, avec le poids de ses traditions et de son atavisme ethnologique .
Mais nous revendiquons toujours un pied dans ce passé ,comme une racine qui ne voudra jamais mourir , entretenue au contact des connaissances et de la fréquentation de  ces "bibliothèques qui se sont à jamais fermées" .

C'est ainsi que l'on surnommait les sages pyrénéens disparus qui nous ont précédé sur cette terre.

Sur, il est plus difficile de rechercher la voie unique de sa prochaine virée ,  comme un nouveau Golgotha  , que de lire son guide de montagne préféré , piquer un article sur le WEB2.0 ou lire dans le journal du vendredi ,la dernière rando.
Il est plus facile de suivre un balisage les yeux rivés au sol ,recueillir et télécharger une trace GPS
ou de lire un topo style "tournez à gauche , tournez à droite ,clairière ,col ,arête,refuge ,....."

100 000  mercis à vous ,chers lecteurs ,et merci encore plus à ceux qui m'écrivent ou me remercie ,me conseille avec beaucoup de tact ou d'humour.

100 000 , mais combien ce blog aurait pu prétendre de visites si tout ce qui m’était passé par la tête y avait été écrit ou publié .

Ces 100 ou 200 articles que vous ne verrez  certainement  jamais et qui, pourtant,  ont bouillonné dans mes neurones ,que les hasards et les autres occupations de la vie ne m' ont pas laissé le temps d’écrire.
Pauvre de nous !!!


Vallier-Antiques
Gourette-Ger
Canyon de Sin
sierra de Alano
Sur les pics Russel
Castillo Mayor
Qimboa
sur le tour du Monte Perdido (5 jours)
Puerto de Bielsa-Bataillence
2 ours qui secouent un arbre et deux loups qui passent à coté :
 mon linteau de porte préféré des Pyrénées .
les linteaux sont aussi une passion du blogueur de Mendiz Mendi


le vieux pin à crochets de Gradiello (lieu dit)
Ile de Paques ou Izki
jeux aquatiques en canyoning
les Esconjuraderos ,ces curieux monuments
Achar de Alano
Samitier et son anticlinal
Laino et ses tombes wisigothes
cascades d'Irigoin
Agowrhi au fin fond de l'Atlas.
Jura
Les Cazasfantasmas à San Gervas
Jura : plateaux infinis
Saioa-Marin erreka
Karnak : 1500 menhirs
Groix : un tour de l'ile
Sajama ; sommet de la Bolivie ,6540m
Llincacahur volcan à 6000m du Sur-Lipez
Gravure antropomorphe dans le Sur Lipez (Bolivia)
Chullpas ,tombes incas (Bolivia)
6000 dans le Sur Lipez : le jaguar-Uturuncu
Laminenosina: résurgence vauclusienne
Urkulu en RKT
Un des multiples Laxia du Pays basque
Le mystère des têtes rondes disposées sur certaines maisons ou tombes du Pays Basque .
Errozate
La statue hommage à Xalbador
Les Igoa à Urepele avec les marcheurs de Zirkuittua
Barranco Jardin
Urepel
Iparla un jour de neige
le mystérieux cirque de Gapelu
réserve intégrale de Muniellos et ses lagunes noires :
refuge des derniers ours des Asturias
Une trilogie jamais publiée : Trois Rois (table et pic ) - Anialarra - Auñamendi (du lourd)
entre Bourrugues et Barlagne
Errozate en hiver
Insole
Burcq
Couloir Est d' Hiru Erregeen mahaina
Cap de rebec -Moines
Lasnères
Dec de Lhurs
sortie du Ronglet
Brèche de Bernera
Brèche de bernera II
Tour de la vallée d'Aspe en RKT et ski de randonnée (7 jours)
Col d'Arlet en hiver
Cabane de Camplong
Coulatx
la plus grande salle souterraine du monde : la torca del carlisto
Éternelles Gorgas Negras
canyon de l'Ospitalet : bonito ..
100 000 visites
insecte cavernicole  à la salle LA VERNA
Ori par Katedralak
Althagneta ou Altaneta canyon souletin
Elzarre ou Olatue et les mystères de ses bornages.
Xardekagaina
Binbaleta en RKT
Uhauki ko karbia ou grotte de la Bidouze
Ehujarre
Dernière rencontre avec Yann Trellu à Elzarreko Ordokia
Une des nombreuses traversées dans les Arballak
rio Lobos
traces de dinosaures en Rioja (fréquenté dès 1990)
Traversée Crabanouse-Estibère- pic Long
les fajas du Cotatuero
Las Flores
Pic de la Coume de l'Ours
Granquets
Pas de Cailhabets en hiver
col d'Arrioutort
Bernera
Lauriolle depuis les Cinq Monts
Cami Beroy
Tesorero
bivouac sous la peña Vieja
Mendizangai
versant caché de Laourdena
menhir géant d'Abodi
rio Yesa
Quinto vers Zilbeti : camino del hereje
Alava
Rosello
Rosselo
Les jumeaux vus de l'Océan
Pasajes Donosti au milieu des paramoudras ,
Mystérieux Jaizkibel
Xuriketako dans l'Urrizate
Aneto
Entre Xiberoa et Erraitzu
Fouilles du dolmen d'Artxilondo en 2000
Belle Ile
Mulhacen Andaluzia
Used 75
San Martin de Onsera
Sierra de Amen
Gias
Gourgs Blancs
Espadas Llardenas Posets
Arete West Est du Maupas
Aragon
Enfers
Tendeñara Sud
Javalambre
Voie FTP au Maubermé
certescans
Les monts Roigs
Montabonne paradis du ski
Couloir Faustin :arrivée
Belle Ile
Grand Barbat
Arête Araguells Maldito
Ossau : après la Fourche vers le Gd Pic
dans la SE du Palas
 gato montes à Somiedo
couloir infernal de Torbina aux Picos
NW des Batua en libre
cheminée de Las Neus au Balaitous
la boite aux lettres du Neouvielh (arete 3 conseillers)
Balaitous en hiver (breche Latour)
couloir SW entre Lentilla  et Campbielh
La Garénère
Traversée au dessus du lac Opale
Traversée La Mourelle Espadas
les dinosaures de Soria
les rosaces de San Millan en Rioja
In Itinen Tamrit :Tassili
Le grand Dieu des Oronte :Tassili , un dessin de 6 mètres de haut
Coume Ouarnède 1969 - 1981
Dans les Causses : Aven Noir
les échelles de la Bidouze ,avant ...
Meatse ,1996
hayra ,première sortie VTT à Aunamendi  en1989
Traversée d'Iparralde en Vtt 1991
Aizkorri 1991
Crêtes de L'Abeillé -Ledormeur-Schrader-Punta del Sabre
Crêtes du pic du port de la Pez
Gias - Clarabide
Barre des Ecrins et pic Lorry
Traversée du Pelvoux  dan les Ecrins
traversée du Pelvoux: accès au névé pelissier
Traversée du pelvoux la descente avant le glacier des Violettes
Ailefroide Orientale
vers le Doigt du Monte Perdido (difficile)
Soum de Ramound
cascade de glace à Gavarnie
Pala de Ip en hiver
arête des Frondellas
Bucuesa
Brazato : le plus dur, ce n'est pas le sommet
trilogie andorrane : Bareytes-Rocafret-Medecourbe
Encantats :paraiso del esqui de travesia
Aguas Limpias
Bitet Inf au temps héroïque
Olhadibi
saut de 11 m à la garganta del infierno
le petit Holzarte :Urdaibi
Jaizkibel bizirik des années 90
Via Fronton au Txindoki
Hivernale au marboré
Coume Ouarnède : Traversée Mile-PNBQ en 1973
Ori plein Nord
Orion après la tempete
Arête Boum-Maupas au petit matin
mais on ne rendra jamais assez hommage aux officiers  géodésiens et leurs tourelles sommitales qui aujourd'hui ,à chaque étape de notre vie pyrénéenne ,nous montre le but à atteindre et le chemin du retour.
Enregistrer un commentaire