dimanche 31 janvier 2016

Navarra : vuelta de las ermitas de Baztangoiza

Dans le dernier article de son blog Oscar Elorza nous a régalé d'une randonnée commentant le tour des chapelles du Haut Baztan.
Ce n'est ,tant soit peu, l'architecture des chapelles  qui constituera l'attraction principale de ce tour ,que les cheminements et liaisons entre les villages ou hameaux  qui permettent la réalisation de ce périple.

Ces cheminements  nous ouvriront les yeux pour échaffauder aussi des randonnées de part et d'autre de la vallée car ils échappent la plupart du temps au bitume qui a grandement envahi les parties basses du Baztan ces trente dernières années..
Et là on n'a pas été deçu.
J'avais été, dans le temps, échaudé par des liaisons aux environs d'Azpilkueta qui avaient fini au milieu des ronces,et avais ainsi décidé de ne jamais revenir dans ces parages.
Ce qui parait évident aujourd'hui grace à la militance des marcheurs de Baztango Mendizaleak et à leur travail de récupération des sentiers,ne l'était pas il y a 20/25 ans ,quand l'agriculture et l'élevage fermaient la campagne à tout crin.
Il existe, dans cette randonnée, au moins 50 changements de direction , de carrefour ,de chausse-trappe à négocier avec exactitude .
C'est pour cela qu'une description détaillée n'est pas opportune ,quasi impossible ,car l'oubli d'un détail aurait tôt fait de vous envoyer ailleurs et vous fairez perdre le fil d'Ariane du tracé par la carte.

L'itinérance passe par des hauts lieux historiques liés à la couronne et à l'histoire de la Navarra.(divers palais dont celui de la famille de St François Xavier ) .On s'arrêtera devant une multitude de maisons nobles ,des casa torre ,de casa fuerte ,un réseau de moulins ,des chemins dallés ,des bordes ,des bordaldes, des maisons souches et autre architecture civile ,religieuse ou militaire.
Par moment, on se laisse à rêver de ces paysages pratiquement inchangés depuis le XVIIème siècle.
Dommage que l'électrification anarchique ait défait l'harmonie des certains passages.

Et puis nous accompagnera, durant ces 6 heures de marche ,le souffle de la littérature puissante de Félix Urabayen qui nous imprégnera  des lieux que Pedro Mari ,Ruth la cagote,Echenique ou Izurdiaga le danseur , personnages du roman "Barrio maldito" traversaient à chaque instant.

Nous retrouverons aussi la réalité de l'écrit des leçons didactiques du père Zudaire (l'historien du Baztan).
A l'ombre des sentinelles Gorramendi ,Autza,Burga,Erkiza et Alkurruntz, le randonneur pourra ainsi utiliser une journée à découvrir un Pays Basque aux architectures riches et puissantes ,aux rapports de voisinage conservés par des dizaines de cheminsen état ,à l'accueil touristique élaboré de façon discrète.

On comprendra aussi la sociologie de la culture baztanaise où la terre n'a pas été divisée et privatisée à outrance permettant ainsi la liberté de circuler dans la zone intermédiaire .

Baztan est encore composé de 80% de terres communes .La survivance du Baztarre et de l'Université se lit encore dans ces paysages.
Cette leçon d'histoire couvrant du Moyen Age à nos jours ne saurait être oubliée au rythme du pas tranquille que cette Nature inspire.

les points remarquables

PK0.00   Eglise d'Amaiur (départ)
PK0.60   chapelle NS del Pilar (Amaiur)
PK4.52   chapelle Santiago (Urrasun)
PK7.72   chapelle san Fermin (Azpilkueta)
PK8.54   chapelle Francisco Javier (Apaioa)
PK13.64 chapelle San Cristobal (Arizkun)
PK15.80  chapelle NS La Dolorosa (Gorostapalo)
PK17.73 chapelle san Gregorio (Iñarbil)
PK19.6  chapelle San Pedro (Erratzu)
PK22.30  chapelle San Miguel (Bozate)
PK23.05  Sta Ana et palais d'Urtsua (Bozate)
PK29.60  Eglise d'Amaiur

PS : il existe de nombreuses casas rurales le long du parcours : bars accueillants  à Arizkun et Errazu .
le cheminement
les métas de fougères : un savoir faire traditionnel du Haut Baztan
petit matin à l'ombre d'Autza
montée vers Azpilkueta
Azpilkueta : le fronton est situé dans l'église.C'est  la confirmation d'un pouvoir religieuxqui avait l'oeil sur tout.Le sens du commun commençait à la porte de l'église.
moulin d'Apaioa
Azpilkueta à l'abri de la montagne Gorramendi en fond.
les chemins de pierre d'Iñarbil (architecture celte ??);dommage pour les poteaux électriques..
Gorostapalo : un passage entre deux défrichements du XVIIIème
la ferme de d'Erratxurizko Litxuatokia : symbole de l'avancée des maisons souches de la vallée vers les montagnes.Isolée sur ses 7 hectares de verdure dédiés à l'élevage.
ermita San Pedro (les 10 chapelles se ressemblent étrangement comme si un plan d'ensemble avait été échafaudé par un seul maitre d'oeuvre)
le palais d'Urtsuia à Bozate (architecture civile et militaire)
voie pavée du Haut Baztan (utilisée pour du portage minier ?? vers les forges de Baigorry ou d' Urdax)
la machinerie d'un vieux moulin

  • Nombre de points de trace : 750
  • Longueur de l'itinéraire : 25.59 km
  • Nombre de waypoints : 18

Calculés avec un seuil de 5 mètres et un lissage sur 5 points
  • Denivelé positif cumulé : 699 m
  • Denivelé négatif cumulé : 708 m
  • Altitude maxi : 438 m
  • Altitude mini : 241 m
  • Altitude moyenne : 331 m

  • Temps non fournis
  • Trace uploadée le 31.01.2016 à 19:14:56
  • Titre : Navarra : tour des chapelles du Baztangoiza
  • Activité : Randonnée Pédestre
  • Description :
    tour des 4 villages de la haute vallée du baztan en Navarra (Baztangoiza)
    10 chapelles ou ermitas dédiées aux cultes locaux des villages d'Amaiur,Azpilkueta,Arizkun,Erratzu et des hameaux d'Apaioa,Urrasun ,Gorostapalo,Iñarbil,Bozate,Zuaztoi,Arribiltoa.
    Tour inspiré par Oscar Elorza,Isabel Aleman ,Pedro Lopez et le père Zudaire ,historien du Baztan. Hommage à Felix Urabayen dont le roman "El barrio maldito" a ému les aficionados de ce coin de Navarra.(réédité en Fr par les éditions Iru Errege à Bayonne-réédité en castillan à Elizondo en 2015).
  • le présent track comporte quelques aménagements par rapport à celui de son créateur.


Enregistrer un commentaire