mercredi 9 décembre 2009

Bergueda : Haute Route des Cathares de Berga à Porta

La traversée de Berga (Catalunya) à Porta (Cerdanya) par les vieux chemins ramaders ( pastoraux ) en 7 jours a un nom bien singulier.
La haute route des Cathares ....
On avait paré ces hérétiques de toutes les qualités et de tous les défauts mais jamais de "traileurs" ou de "randonneurs".
Les Bonshommes,comme tous les gens du XIIIe siècle,étaient des marcheurs redoutables et invétérés , mais de là en en faire la symbolique d'un GR.
La marche était le seul moyen de déplacement économique et efficace.
L'homme moderne,muni d'électronique de cartographie,est il plus ignare et inadapté que le languedocien du XIIIe.
La signalétique ,aujourd'hui surabondante , aurait été un frein à la discrétion et l'anonymat qu'un fuyard pouvait attendre d'un chemin salvateur.Aujourd'hui elle est outrancière pour le milieu alpin.

Inutile de dire aussi que certains de ces chemins n'ont jamais vu l'ombre d'un hérétique car les altitudes de 2925m au Puigpedros ou 2545m au Comabona étaient rédhibitoires au Moyen Age.
Des passages comme le pas du Gosolan ou les chemins de traverse de la vallée du Sègre devaient mieux convenir aux allées et venues entre Languedoc et Bergueda où ils s'étaient réfugiés.

Mais notre époque est au tout commercial....
Des intérêts économiques se profilent dans cette affaire (construction d'hôtellerie et magasins labellisés "bonshommes") et le mot "cathare" ou "cataros" faisant si bien vendre , il ne faut pas être dupe ou gogo sur le sens que les pouvoirs publics et instances de la randonnée veulent donner à cette traversée.

Si les équipements sont déjà en place ou en passe de l'être, ils sont cependant conçus pour être utilisés en saison d'été.
Hors saison les gestionnaires de refuge, voyant la limite de la rentabilité de leur concession,désertent ces structures laissant le randonneur à son sort.
Les refuges n'ont point de partie hivernale et cela pourrait, un jour,se révéler dramatique en cas de mauvais temps absolu .
(3 refuges sont donnés en gestion à une société de guides : Ensija ,Cortal de l'Ingla et Malniu) .
( Rasos est fermé pour être hors norme et ne sera pas ouvert avant de nombreuses années si l'on en croit les comptes rendus du club de Manresa) .
Les deux refuges de Gresolet sont privés.

Si l'on fait la route hors saison (juillet ,aout, septembre), il faudra être autonome complètement (tente, duvet, réchaud, nourriture) donc transporter un sac avoisinant les 16 kg.
Ceci expliquera certainement la lenteur de certaines étapes.

Par contre les temps d'observations de la faune,la flore,la géographie ont été importants du fait du grand beau temps qui nous a accompagné pendant 7 étapes.

La haute route passe par 3 espaces "protégés" et règlementés importants de Catalunya.

1) PEIN serra d'Ensija et Rasos de Peguera et paysage d'intérêt national du Pedraforca
2) Parc natural de Cadi-Moxeiro
3) Réserve nationale de chasse Cerdanya_Alt Urgell.

Ces protections n'empêchent pas d'y rencontrer 4*4 ou quads à tous les coins de piste.
Elles ne découragent pas les Catalans, véritable peuple de "boletaires" ( champignoneurs) prêts à tout pour chercher "rovellones" "negrets" "fridoulits" "potes de pedriu" "ceps" ou la royale "roig" (amanite des césars)que l'on s'arrache à des prix à 3 chiffres.
ceci dit , il faut noter que la particularité du premier de ces espaces correspond à la limite méridionale de la végétation alpine de l'Espagne.
On y rencontrera pelle mêle la gentiane alpine , le pin noir ou le rhododendron ferriginium.
L'apparition de la végétation subméditerranéenne est à détacher avec le quercus pubescens, le hêtre ou le pin sylvestre.
Ces forets sont aussi l'abri de nombreux tétras .
Le massif de la Pedraforca outre le terrain d'escalade qu'il représente , conserve une belle foret de pin , de hêtre avec de beaux exemplaires de houx ou sorbiers.

le parc naturel du Cadi Moxeiro est le plus grand espace protégé de Catalunya.
Sa faune est riche d'isards, de cerfs elafs ou de chevreuils.
Le dryocopus martius (pic noir) est l'emblème du parc.
Quelques loups des Apenins y auraient trouvés refuge , mais tous mâles, ils ne peuvent se reproduire et restent à l'état erratique.
La présence de nombreuses pistes est un frein à la quiétude de ces animaux.
Le ciel s'est souvent paré des circonvolutions du vol des aigles royaux et des vautours.
Un gypaète barbu est venu saluer notre passage sur le sommet de Comabona.
La flore et les arbres sont très diversifiés :belle hêtraie sous le col de la Balme,
de nombreux exemplaires de carlines ornent tout le parcours.

la Réserve nationale de chasse Cerdanya_Alt Urgell est surtout intéressante pour la zone lacustre qu'elle représente.
Près de 80 lacs ou étangs d'origine glaciaire parsèment son espace.
Rien donc à envier aux Encantats distants de 80 km.
Là aussi cerfs ,chevreuils ,isards , mustélidés,sangliers perdrix rouges ou blanches , renards et lièvres alpins s'ébrouent en toute liberté.
Mais la chasse est là pour rappeler à tout ce monde qu'il doit se méfier de leur protecteur mais néanmoins régulateur.
La réserve est traversée par la senda GR11 ,la ruta dels estanys amagats (étangs cachés) et le chemin des Bonshommes (GR 107),ainsi que de nombreux sentiers locaux tous aussi peinturlurés les uns que les autres.
Il nous a été difficile de trouver un itinéraire échappant à ces outrages.
Nous l'avons trouvé par l'étang de Malniu et la crete du roc de la Llosa ou Perdius Blanques pour monter au Campcardos.


Les refuges suivants sont fermés en octobre : Rasos de Peguere , Ensija ,Gresolet , Cortal de l'Ingla et Malniu.

Toutefois Rasos de Peguere , Gresolet et Malniu ont pu nous accueillir exceptionnellement du fait des jours festifs ou de chantier en cours.
Rasos de Peguere est fermé pour non-conformité ; seuls les membres du club Montserrat de Manresa ont la possibilité d'y dormir.

Merci aux gérants de LUIS ESTASEN et CAL PERE SIDRO pour leur sens de l'accueil et leur professionnalisme.
Il existe aussi des hôtels à Saldes (cal Xec ou El roget) et Bellver.
A Gresolet existe un ermitage ouvert toute l'année.
Il date du XVI siècle : les planchers et charpentes aussi.

Réserver avant d'arriver à toutes vos étapes.

première étape : Berga,santuari de Queralt,cingles de Queralt,cap de la Tartanera,
el Portet,Creu de Campllong castellar del Riu,sant llorenç dels Porxos,refugi dels rasos de Peguera
















seconde étape:refugi des rasos de peguera,estacio d'esqui de Peguera,portell dels terrers,coll de brulla,roca gran d'en ferrus,l'estret,La gallina Pelada,refugi d'Ensija o Delgado Ubeda,Plara de la Vila,pla de l'Espinal,Saldes,Refugi Lluis Estasen














étape 3 : refugi Lluis Estasen, Mirador de Gresolet,Santuari de Gresolet,Refugi de Gresolet















étape 4 :refugi de Gresolet,coll de la Balma,pas de la Cabra,Coll dels terrers,coll de Tancalaporta,Comabona,collet de les Vaques,serrat de la Muga,Roca de la Moixa, Refugi dels Cortals de l'Ingla














5ième étape:refugi dels Cortals de l'Ingla,collet de Font Freda,Fou de Bor,Bor,Torre de Cadell,Riu de Sta Maria,Bellver,Cova d'Anes,Orden,Talltendre,Refugi Cal Pere Sidro













sixième étape : refugi Cal Pere Sidro,serrat de les Comes,Eller,Meranges,refugi de Malniu et tour du lac des Mulleres.
Nota:
Cet étang artificiel est un véritable joyau .Sa couleur, sa profondeur de vue sur les Penyes Altas et le Moxeiro, symbole des "Estanys Amagats" ,
à 1 minute à pied de la voiture, est certainement un des lacs plus photographiés des Pyrénées.
Il orne revues , publicité , livres et autres journaux à l'envi.
Un jour, il disparaitra du fait de son ensablement .
Le passant ne se lassera jamais du spectacle des risées de la tramontane qui froncent sa surface de cristal.












septième étape :la der : Refuge de malniu , Lac de Malniu , serrat de les Perdius Blanques , désert du Puigpedros , Puigpedros ou Campcardos , porteille de Meranges , vallée du campcardos , Porta .......la fin provisoire .
Cette fois ci nous avions décidé de quitter la quiétude des chemins balisés pour le terrain pyrénéen fait de kairns et sentes incertaines.
L'itinéraire s'y révéla somptueux.
L'aventure reprenait ses droits.
Au sommet du Campcardos (2914m) la visibilité aidant ,malgré le vent, nous observâmes du ponant à l'orient .
Les points extrêmes reconnus ont été vraiment surprenants .(parole de topographe)
Pic du Midi de Bigorre (171.700 km)
Canigou/Canigo (57.86 km)
Aneto (92.54 km)
Montserrat (98.16 km)
Dans ce cercle sont venus s'inscrire Madres , Penyes altas , Gallina pelada , Sant Llorençs , Montseny , Pica d'Estats , Besiberri , Montseny de Pallars , Boumort , Carlit , Ascobes ,Puigmal ,Gra de Fajol et tant d'autres , connus ou inconnus.
Quel belvédère !










30 ans d'amitiés et maintenant fins aviat.


Parcours et tracks des étapes.

étape 1 Berga_Santuari de Queralt_Serra de Queralt-castellar del riu-refugi rasos de Peguera


étape 2 ref Rasos Peguera-collet del Catllari-Gallina Pelada-ref Ensija-Saldes-ref Luis Estasen


étape 3 ref Luis Estasen- ref de Gresolet

le track du Pedraforca (hors route)


étape 4 ref Gresolet-coll de la Balma-pla del guilla_pas d'els terrers-Comabona-coll de Vimboca_ref Cortal de l'Ingla


étape 5 ref Cortal de l'Ingla-Bellver-Cueva d'Anes-San Mamet-Orden-Talltendre (ref cal Pere sidro)


étape 6 Talltendre (ref cal pere sidro)-Eller-Meranges-ref Malniu


étape 7 ref Malniu-Estany Malniu-Puigpedros ou Campcardos-porteille de Meranges_vallée du Campcardos_Porta


le track complet


Odométrie

étape 01 13.55km +1410m -0315m marche:6h10 total 07h00
étape 02 23.77km +1423m -1509m marche:9h30 total 11h30
étape 03 04.53km +0112m -0562m marche:1h50 total 02h00 (sans le Pedraforca)
étape 04 16.69km +1469m -1070m marche:9h30 total 11h30
étape 05 18.22km +0825m -0858m marche:7h50 total 09h00
étape 06 12.56km +0979m -0432m marche:4h00 total 05h00
étape 07 15.37km +0877m -1472m marche:6h30 total 07h50

total 104.69 (GPS) soit 120.39 km réel
7095m dénivelé +
6218m dénivelé -
41h20 de marche
total étapes : avec arrêts et observations 52h50 :prévoir jumelles et livre de botanique
Enregistrer un commentaire