lundi 7 décembre 2009

entre Bizkaia et Araba :Iruatxeta Ipizte Tellamendi Belamendi Besaide depuis Arrazola

AEKkomenditaldea

Durango Azoka : son bar

Durango : hommage à l'encierro

le col de Zabalandi entre Ipizte et Anboto

pentes raides sur Andasto

face Est d'Anboto :la dame nous observe déjà

les rochers fantasmagoriques d'Andasto

lenticulaire sur Aloña et Aitzkorri

tapis de feuilles à Ipiztekoarriaga

montée glaiseuse sur le sentier d'Ipizte Iruatxeta

le buzon d'Ipizte-Iruatxeta: à l'arrière Orixol-Oriol

Txomin au dessus d'Etxaguen et le bassin versant d'Aramaio

abri montagnard à Ipiztekoarriaga

les murailles d'Ipizte Iruatxeta gardent le secret de la grotte du Cura

Udalaitz sans lumière , proue éteinte de Mondragon Arrasate

randonneuse pliée par le vent pour atteindre Tellamendi

Tellamendi : les rafales de vent abrègeront le tour d'horizon

les bois aux mille sorcières de Lurgorri

hêtre tétard de Lurgorri

trouvailles d'automne

Gesaibar à travers la pinède

Besaide :point de convergence des trois provinces d'Euzkadi

Besaide :vue imprenable sur Anboto ,Alluitz et Mugarra



le lien sur WIKILOC
Le premier WE de décembre fait partie de ces immuables rendez-vous qui nous guident tout au long de l'année ,repères tant festif que culturel.
Azoka à Durango est le rendez vous de l'édition littéraire et musicale basque.
Xan Hiriart m'avait,il y a une vingtaine d'années, initié à ce rite.
Depuis j'essaye d'être présent à cette date dans le Duranguesado/Durangaldea.
Après Ermua , de l'autoroute,c'est un choc  qu'éprouve le voyageur à la vue de cette ancienne barrière corallienne que la géologie du tertiaire a hissé à plus de 1200m ,.
Cette cordillère débuteau sommet d' Udalaitx, puis suivent ensuite Anboto,Alluitz,Untzillaitz,Mugarra,Leungana ,karst d'Aramotz.
"Igandean eguraldiaren arabera Benatek bere poltsikotik aterako zaigu ibilaldi idei polit bat ."
"Beñat il a toujours quelque chose au fond de son sac" avait prédit Txominesku.

La petite randonnée du jour,circulaire, au départ du barrio d'Arrazola sur la commune d'Apatamonasterio , se déroule sur 16 km entre Bizkaia et Araba.
La montée débute dans les pentes raides des pinèdes d'Arnospe .Il faudra chercher  le départ depuis San Rokeburu vers la txabola de Minaetxe.
Il faudra avoir un peu de flair pour prendre la bonne piste dans ce dédale mais grosso modo il s'agira de garder la  ligne de plus plus grande pente pour se retrouver sur le rochers d'Andasto que l'on aperçoit de la vallée.
Andasto est un endroit magique qui ouvre l'imaginaire tant les formes karstiques y sont mystérieuses et déchiquetées.
L'omniprésence de la face Est de l'Anboto avec ses 400m de hauteur accentue l'aspect haut montagnard de la zone.
C'est la plus belle face rocheuse d'Euskal Herria digne de comparaison avec les silhouettes altières des Dolomites.
L'oeil de Mari,la déesse-mère de la mythologie basque,résurge au milieu de la falaise par deux petits trous que l'on nomme ici la "cueva de la Dama de Anboto".
La montée fastidieuse et raide d'Andasto se finalisera à Ipiztekoarriaga qui marque ici la fin du "roquedo".

Nous rejoignons peu après le chemin de Zabalandi à Besaide ,c'est une ancienne voie de passage entre Durangaldea ,Aramaio et Gorbealdea par la vallée d'Otxandio_Olaeta.

La montée à Ipizte Iruatxeta ,à travers une hêtraie naine , relève souvent de l'acrobatie tant le sol est humide et glissant et le manteau de feuilles mortes, épais.
On dit ici que ces feuilles sont soufflées par la déesse.
Le vent était aussi de la partie accusant des vitesses de 80/100 km par heure ce jour là.
L'arrivée sur ce point culminant nous permit un regard alangui vers Orixol (Oriol) et Gorbea tout proches.

Au loin Toloño,Joar,Aloña,Aitzgorri ,Kurutzeberri,Urkulu urtegia sortaient lentement du crachin et de la brume.
Ce sommet marque un point sur la ligne du partage des eaux entre Méditérannée et Atlantique.
Le GR 12 que nous avions parcouru il y a 2 ans passe au pied de cette citadelle défendue par des parois déversantes.
Revenus à Ipiztekoarriaga, un petit abri nous accueillit pour un frugal déjeuner.
Le parcours le long de la ligne de crête oblongue entre Aramaio et Duranguesado nous amène ensuite à Tellamendi.
Sa croix sommitale dans le plus pur style "Eiffelien", le rend visible de tous les petits villages du versant Aramaio-Ibarra.
Maintenant cap au nord; Lurgorri,Larrogain viennent agrémenter le coté montagne russe de la randonnée.
Besaide enfin se profile.
2 monuments des années 30 pur style "art-nouveau" ont été plantés ici par l'EMF (euskal mendizale federazioa) en souvenir des montagnards basques morts en montagne.
L'endroit est stratégique,au confluent des 3 provinces de Bizkaia ,Araba et Gipuzkoa.
Mondragon étale à nos pieds ses immenses zones industrielles.
Un chantier que nous prenons pour AHT (le TGV basque) est en train de bouleverser le paysage.
Entre les pins apparait le petit village de Gesaibar entouré de son école Aita Manni et de sa clinique psychiatrique San Juan de Dios.
Puis la randonnée prend cap à l'Est. Entre pistes et pinèdes ,San Rokeburu,sa chapelle et sa "via verde" sont atteints en trois quart d'heure.
Retour à notre point de départ.
L'heure des pintxos est arrivée.
Choisir le premier bar tout proche.
Pour commander......eta dena euzkaraz.
Enregistrer un commentaire