lundi 8 mars 2010

Bidarrai,Arizakun,Errazu : randonnée des trois villages.

Aujourd'hui  randonnée sur  3 communes , paroisses ou clochers , pour reprendre un terme plus local.
Deux d'entre elles sont intégrées à la Junta de Baztan en Navarra , la troisième est rattachée en Iparralde au canton de Baigorri.
Ici les familles ont toutes des liens de parenté, proches ou lointains , dans l'une ou l'autre de ces communes.
Encore aujourd'hui cette tradition demeure et l'on peut se demander si ce n'est pas l'atavisme ancestral des civilisations de montagne qui habite les habitants au prétexte qu'il faut en permanence "changer le sang" pour éviter les maladies congénitales et les dégénérescences.

Bidarrai (Bidarray) ,Arizakun (Aritzacun) et Errazu.

Ces trois villages convergent au confluent des vallées d'Urrizate et d'Arizakun , non loin du moulin de Xumus. Tout proche de la ferme Basasagar où passe la frontière des mugarris de 1860  .
A une encablure du moulin, l' Urrizate se jette là dans le rio Arizakun pour former ce que l'on appelle à Bidarrai " Baztango erreka"  (appelée anciennement Espelura ).

Nous partirons donc du parking privé de la ferme Basasagar (après en avoir demandé la permission au locataire Mr Urriza qui vous l'accordera très gentiment).



Attention aussi de ne pas descendre au niveau de la rivière pour se garer sur le parking de la maison Xumus , un panneau rond blanc et cerclé de rouge interdit le passage du pont .
(zone Natura 2000 règlementée depuis 1995)
(amende à la clef pour les non ayant-droits).

Il vaudra mieux effectuer ce périple par temps clair et ensoleillé  et des rochers secs.
L'hiver ou le printemps seront les meilleures saisons en l'absence de piqueurs ou autres tiques, désagréments permanents de la montagne basque.
Bien sur ,en hiver,l'envol des vautours a lieu plus tard dans la journée.
Mais sur le coup de midi ,dès que les ascendants se sont formés ,  la frénésie des circonvolutions aériennes et le sifflement des rase-mottes des oiseaux sur les falaises impressionnera toujours le voyageur.

Une petite précision avant de débuter concernant la toponymie des lieux traversés.
En effet beaucoup de livres , d'articles tout public ,de revues "papier glacé" ont été consacrés à ces sommets  et à leurs sentiers.
Ceux ci souffrent me semble-t-il de cruels défauts en matières toponymiques et onomastiques.
Des erreurs se sont transportées d'un auteur à l'autre.
Avec l'avènement des moyens d'information et des banques de données , la diffusion de l'info topographique aux professionnels et institutionnels , la création de l'excellent outil SITNA (système d' information topographique de Navarra) devraient permettre de réduire ce type d'imprécision et de rendre aux paysages leur vraie dimension ,aujourd'hui que l'ensemble des acteurs ayant façonnés ces lieux  a disparu.
(bergers , artisans , fermiers,mineurs...) .
La zone d'Irubelakaskoa-Alkaxuri est en pleine déprise.
La toponymie est la trace indélébile de cette histoire oubliée et enfouie et les mots laissés dans le paysage  témoigneront à jamais de la dureté de la vie ,des peurs et des combats des générations passées ainsi que de l'extase et l'admiration qu'elles ont ressenties dans les forces de la nature.

Le cheminement :
ferme Basasagar , venta Xumus , Molino de Xumus , ferme Bernatenia , ferme Arruxia, montée à Zerkanbidemendi par une sente jalonnée de kairns généreux ,txabola de Zelaiburu ,Espaltzako lepoa (col) ,Pagamendi et traversée des peñas d'Itsusi.(Itsusiko harriak)
Traversée des pointes plus spectaculaires : Atakotxeko harria , Bidemarretako Harria,Suskaitz ou Arraskaleta.
Après la traversée du torrent Meatsekoerreka, on admirera la cascade de 110m de hauteur "Espaltza urjautsia".
Peu après la borde d'Irazelai, descendre le chemin de Pausubiurri .

(improprement appelé "Fraileen bidea", "chemin des moines" voire "chaussée aux moines" entendu d' inculte gaulois).
( source informative: données cartes cadastrales et fichiers des cartes dématérialisées dxf du gouvernement de Navarra).

Ce chemin à la descente est réservé aux personnes ayant un bon pied montagnard.

Sinon , on lui préférera sur la rive droite le chemin d'Arraskaleta qui mène directement à la ferme de Lartezarekoborda où nous arriverons tous.
Puis nous rejoindrons la piste d'Arizakun.
Un peu en amont se trouve le pont de Lartezarreko qui traverse le rio Arizakun.
C'est une longue montée vers Irubelakaskoa (ou Alkaxuri) qui nous attend.
Là aussi se méfier des noms utilisés .

Le cirque des asphodèles ne correspond à aucune toponymie ancienne.

On trouvera au fur et à mesure de la montée Iruarpetako (3 grottes) Tuturrueta (sommet pénitent monolithique) Goroldiokoharria ,Zaapuztengo oihana ,(encore un ravin) ,Errekarte avant l'arête finale qui s'appelle Irubelakaskoa ou Alkaxuri suivant la vallée qui la nomme.

Descente ensuite vers le petit plat d'Unalar et ses 2 bordes à l'architecture typique de l'étage montagnard.
Nous retrouvons ensuite le chemin de Bordaberri , rive gauche du ruisseau Zokoko belagiko erreka.

Nous passerons devant Saudakiko borda maintenant complètement ruinée,jusqu'à retrouver la petite coba (abri rocheux) d'Errarteko harpea.
Nous passerons dans les épineux , le chemin éponyme .ça gratte et accroche un peu.
Peu après la ferme de Xuritekoborda, nous entendrons les babils du ruisseau d'Urrizate frayant son parcours à travers les cailloux de grès rosé.
Nous traversons l'Urrizate au pont d'Iputzen.
Nous suivrons ensuite rive droite l'antique chemin, pavé par moments,remarquables par ses  arbres , châtaigniers ou chênes tapissés de mousse.
Reste à croiser Bidegorrieta , puis Xumus et la petite remontée par le bois d'Urbakura nous ramènera au parking de Basasagar.

Odométrie : 19 km ,1510m de dénivelé , 6h30 de marche , 1h30 arrêt.

 
  
  
  
pic de Zerkanbide


  
  
montée sur Zerkanbide
  
un beau cel au dessus d'Arruxia
 


  
  
  
vers Zelaiburu
 


  
peñas d'itsusi ou Itsusiko harriak


  
meatseko erreka


  
  
  
  
chemin de Pausubiurri (fraileen bidea ou chemin des moines) 
  
départ
 


  
les fameux pénitents (fraileak)


  
  
  
  
  
  
 
  
  
fin de pausubiurri bidea
puis montée vers Irubela
  
 
  
  
  
  
 
  
  
  
  
montée avec les navarrais d'Atarrabi_Villaba
 


  
  
  
architecture traditionnelle montagnarde


Itsusi harriak au loin


  
 
  
  
  
  
Irubela est en vue


en descendant d'Irubela , le cel et les bordes d'Unalar
 


  
  
le pont d'Iputzen 
 











Enregistrer un commentaire