jeudi 19 août 2010

Rubiñera ou Robiñera (3003) par l'arête Est (versant Sobresplucas)


Rubiñera ou Robiñera (nom aragonais ou castillan)
Après avoir fréquenté les massifs connus  de la chaine ,siège des 230 "3000" et autant de "2900",le montagnard pyrénéen que je suis, percevra ,l'age aidant,  le bonheur  dans la recherche de l'esthétique que la voie vous offrira.
Rubiñera , à l'ombre des  grandes vigies  Troumouse (Tormosa) et Monte Perdido est une montagne  qui recéle des itinéraires splendides et discrets, en été comme en hiver où l'on ne sera pas dérangé par la foule des grandes "voies normales", surtout en août.
Je ne présenterai pas aujourd'hui le célèbre "camino de las Pardas", un des plus beau de la chaine dont les passages aériens et techniques sont rédhibitoires pour de nombreux randonneurs.
La course du jour,randonnée de type  4,en terrain libre avec quelques passages aériens à escalader ne dépassant pas le II, débute au parking de la Borda Brunet à un kilomètre de la Plana de Petramula que les 4*4 et autres audacieux du volant peuvent atteindre facilement.
Il faut auparavant emprunter la piste de la vallée de Chisagües ou du rio Real , en passant par Parzan
(2 km au Nord de Bielsa)

Nous monterons d'entrée aux installations inusitées des mines de Liena sous les falaises d'Espluca Ruego.
Cette piste monte à 2568 m .
Ceci en fait la piste la plus haute des Pyrénées .
Certains voyagistes l'ont compris et les touristes fainéants aussi.
Il faut ensuite longer les falaises d'Espluca Ruego.A leurs pieds se trouvent quelques grottes naturelles et des vestiges de galeries minières.
Un refuge "Es Blanders" d'Espierba à l'abri des regards attend le montagnard de passage.
Il faudra trouver le point faible dans le paroi  pour remonter jusqu'au col situé à 2561m entre la Punta de Espluca Ruego et la Punta Sobresplucas.
C’est dans ce secteur qu’à eu lieu la dernière grande chasse franquiste au bouquetin. Selon un témoin  lourdais aujourd’hui décédé, ce fut un grand carnage.
La rando est alors évidente.Fil de l'arête jusqu'au sommet de la Rubiñera.
Quelques gendarmes viendront agrémenter cette marche aérienne.Il faudra poser les mains surtout sur le second.
Quelques passages en II.
Les difficultés seront terminées au Morron de Sobresplucas, sommet secondaire bien individualisé à 2754m.
Peu après ,une brèche viendra perturber la progression.
2 solutions : le rappel ou la descente versant sud sur trente mètres de dénivelé environ.
La partie, après la brèche, est plaisante avec quelques pas athlétiques.
Puis schuss jusqu'au sommet.
La vue du cairn sommital est immense.
Le pic d'Aspe peut y être repéré.
Aneto ferme le panorama vers l'Est.
Descente par la voie normale de la Pala de Rubiñera,(attention plaques en hiver) ,jusqu'aux ibones de La Larri,
puis jusqu'à Petramula ,lieu de rassemblement du bétail (cubillar et source)
C'est du port de Salcorz que j'ai pu repérer pour la première fois cette voie
Descente par la Pala de Rubiñera
en fait la partie aérienne de la voie peut se voir dans son intégralité depuis la vallée de Barrosa ( la boueuse ?) au nord de la vallée de Chisagües.


la vallée de Chisagües était cultivée en étages.
le haut des étages était destiné aux prés de fauche  et aux bordes qui servaient de fenil.
on aperçoit aussi non loin des bordes, le cubillar ,enclos de pierres basses qui sert de corral.
Il en existe plusieurs dans la vallée.
En aucun cas il ne faudra les confondre avec des cromlechs.
depuis Petramula vers l'ouest.

installations tombées en déshérence, les mines de Liena

les installations des mines de Liena .
en fond la Peña Atura,Montinier et la sierra de Revilla (vallée de Pineta) 
pierre de mine : principalement du plomb,argent,fer mais on y trouve aussi de la sidérite,pyrite,fluorite,baryte,dolomite,galène ,du quartz et du chalcopyrite.
le passage dans les falaises d'Espluca Ruego.

passage dans la face Est du pic d'Espluca Ruega :
en fond les pics de Tormosa et Almunia sur la crete frontalière.

le premier gendarme de la crete.

le deuxième gendarme et sa partie verticale (pas de II)
Punta  Sobresplucas

sur l’arête de Sobresplucas:
derrière nous le Monte Ruego et les peñas de Hercules où se situent les mines Luisa et Robert.
(remarquer la piste à plus de 2500m)

sur l'arête d'Espluca Ruega.
A gauche nous dominons le cirque de Barrosa.
On peut apercevoir le chemin minier de Las Pardas à gauche à hauteur du visage de la montagnarde.
le troisième gendarme (Morron de Sobresplucas) avec en fond le pic de Robiñera 3003 m



devant nous le Morron de Sobresplucas et Rubiñera.
à droite Almunia.

la brèche : 2800m
 la brèche de l'arête Est : elle s'évite en descendant d'une trentaine de mètre ou se passe en rappel , l'hiver.


Face à la brèche ,beau passage athlétique pour revenir sur l'arête.

2800m ; amiguetes del dia : habitantes des hauteurs : "mendiko ahuntzak"
les pierres à énigme de l'arête de Sobresplucas ,fissurées en micro diaclase .
(phénomène du à l'eau ,au froid et à la mini tectonique)

dans les plaques à pendage constant.

traversée des plaques

la dernière pente : on rejoint la voie normale au sommet en passant par le fil de l'arête.

montée avec la vallée de Barrosa en ligne de fuite

un dernier coup de rein sur l'arête sommitale

du sommet les lacs de la Larri , avec le Marboré ,les pics d'Astazou ,le col de Pineta,Punta Tromacal, punta alta de las Blancas.
en arrière plan le massif du Vignemale.

au sommet

ibones de Almunia.

le massif du Monte Perdido ou des Tres Serols

vers l'EST

vers le Sud ouest

 Kairn sommital sous l'œil d'Almunia (La Munia) et du pic de Tormosa (Troumouse) ,
les géants transfrontaliers .
la sacrée équipe (manque le photographe) du jour.
Aujourd'hui vin bio ,John Garralda a conquis son premier "3000".


quelques fleurettes du jour.

bel aster


extrait de la carte IGN au 25k

Wikiloc : track de l'arête intégrale de Sobresplucas.


Wikiloc : track de l'arête de Sobresplucas et de quelques échappatoires
Enregistrer un commentaire