lundi 17 janvier 2011

XIBEROA : de Zeniagia à Binbaleta et Kartxila : vestiges linguistiques

Randonnée en Xiberoa, ce dimanche avec un léger vent de sud et un grand soleil.
La complicité était aussi au rendez vous ,l'amitié aussi.
Février s'amorce déjà et la sous-couche de neige est bien établie......reste la vraie couche à venir.
Les stations de ski boivent la tasse et les habitants du 64 contribueront encore à leurs entretien et survie et leurs bilans carbone.
Le monde de l'hiver et des conventions touristiques partent ainsi à vau l'au sous l'effet du réchauffement climatique.
Aujourd'hui nous continuerons en montagne basque ,redoutant la glace sous les raquettes.
La crête nord de Binbaleta est un classique de la randonnée d'Iparralde.
Le point bas dans la vallée est à 316 m au pont d'Ahuntzola,le sommet à 1758m.
Ne connaissant pas de sentier dans les bois d'Azkarai dans le quartier Astolargia pour atteindre Zeniagia à part de le GR 10 ,(il faudra alors compter 2000 m de dénivelé pour l'ensemble de la course) nous écourterons la rando théorique ,pour débuter à 900 m d'altitude à l'embranchement de la piste de Latsagaborda, avant de traversée le ruisseau d'Errekagela ,à 500m du GR10.
Le quartier de bordes et cayolars est connu sous le nom d'Inurrize où se trouvait l'ancien cayolar de Gela ou Guelle (francisé).
Le quartier du bas du versant est dénommé Itzalherria (ce qui indique une position géographique à l'ombre donc froide et peu éclairée) Certainement aussi un quartier de cadets de famille qui avaient droit aux pentes ,mauvaises terres et mauvaises expositions.
En tout cas ,les rares fermes du quartier qui ont traversées les siècles ,symbolisent bien l'enracinement des populations de montagne envers leur communauté de naissance.
Heureusement que les immenses estives gagnées sur les forêts ,ont pu compenser l'étroitesse des terres cultivables.
Départ donc à 900m d'altitude.
La piste d'antan n'est plus qu'un vague souvenir.
Les subventions de toutes sortes et les budgets communaux ont permis d'asphalter celle ci jusqu'à Sakia au moins.
Le parcours passera par les pics de Zeniagia, Negumendi,Otsogorri,Sarimendi ,Izetto,Ezkantola,puis Binbaleta.
Les plus vaillants (surtout en hiver) atteindront Kartxila ,mais aujourd'hui , la glace et l'accident du à la glace d'hier à Ezkaurre,ont ralenti nos ardeurs.
Une partie de l'équipe atteindra, non sans risques, ce dernier sommet qui, en été, n'est qu'une formalité .

Une partie de la  randonnée  pourra être intégrée dans le Tour de Larrau -Larraine Ützülia cher à nos jambes.
(au départ de Logibar) la première étape consistera à emprunter le GR10 jusqu'au parking d'aujourd'hui ,puis jusqu'à Binbaleta,suivre le parcours du jour, passer le port de Belai, puis Txardekagaina , après un dernier élan jusqu'à Otsogorrigaina, retourner au cayolar d'Ardane Gainekoa pour y passer la nuit.
La deuxième étape Ardane Gainekoa - Logibar par Betzüla,Orimendi ,Ezkalerak est connu des lecteurs de ce blog.
Il faudra alors compter  une base de 3800 m de dénivelé et 55 km de marche pour ces deux jours .
( c'est tout à fait à la portée d'un marcheur entrainé).
Je vois déjà des yeux qui s'allument,pour ce projet du printemps prochain.Il y aura bien un traileur pour le réaliser dans la journée.
Mais que signifie donc la lutte contre le temps au milieu de ces montagnes ?
Tant d'indices accaparent vos intelligence et imagination pour la lecture de ces paysages,que courir en ces lieux parait bien dérisoire.

La randonnée outre ses aspects esthétique , aérien et facile , sur la ligne de partage communal entre Santa Grazi et Larraine , est intéressante d'abord à titre  toponymique.
Elle nous donnera l'occasion de nous  replonger dans un  ancien livre de chevet  " Montagnes et civilisation basques" (1978.. déjà)  de  Claude Dendaletche .(ed. Denoel) et nous rappellera  le chapitre sur les vestiges toponymiques  évoqués par l'auteur.
La toponymie relate en explications de l'activité humaine depuis le néolithique (parcours de transhumance,sources,activité du bétail ou de la faune sauvage...) mais elle nous renseigne aussi sur les noms totémiques issus certainement des mythes anciens (Otsogorri par exemple)
C'est vrai qu'on rencontrera quelques toponymes animaliers ici plus qu'ailleurs .
Que peuvent signifier donc ici cet "Otsogorri" (loup rouge) animal féérique des contes ou ce Sarimendi ,mot ancien et oublié par les souletins , persistant dans le "Sarri" des béarnais ou el "Sarrio" des aragonais ,mot protohistorique pour désigner l'isard ? Les souletins utilisent aujourd'hui plutôt "basa-ahuntz".

Nous dominerons les ruines du cayolar d'Orkatzolatze ( ruisseau du chevreuil) , croiserons un Ernakolepoa (Erna : sens général de la reproduction animale ou végétale en navarro-souletin).

Au dessus du cayolar de Sakiagainekoa ,domine une pointe Axurterrigaina (relation aux agneaux).
Je ne prendrai pas plus de risques sur les autres toponymes de ces montagnes sauf pour Negumendi (hiver,froid,tempête ou champignon saprophyte des hêtres) ,pour Izetto (petit sapin) ou Arresteliakolepoa (râteau) qui paraissent évident.Là encore que vient donc signifier cet outil à cette altitude ??

Pour le reste ,mes interrogations restent entières sur Eskantola (Eskantetx :"grossier de forme" en souletin ) , Sakia (sans explications) ou Binbaleta (vrille,tarière ou mèche de la chandelle ; l'origine pourrait aussi être en relation avec le Binba-banba :sonnerie de cloche : mystère des noms ).
Odométrie de la sortie :
compter 5h30 de marche sans les arrêts .1300 m de dénivelé + 200m pour Kartxila.

Uploaded with ImageShack.us
Extrait sur la carte Topopirineos V3
Arrivée à Otsogorri
le pic d'Ori verglacé et son synclinal perché déversé au Sud balayés par les rayons orangés du matin
Anie-Auñamendi émerge de la nuit
Jaura et Errege Trona dans la vallée du Gave Suzoo ou

panorama sur la vallée de Larraine et Irati
Otsogorri ou Piketa suivant la vallée
marche rapide vers Sarimendi
Ori et les cathédrales d'Amubi à peine éclairées
randonnée au cœur de l'espace pastoral souletin.
où nous nous dirigeons
d'où nous venons....
Eskantola par le Nord
 Vue vers Santa Grazi et les entailles des quatre canyons: Kakueta,Ehujarre,Arpidia,Termy .Au fond, Auñamendi.
Iguntze au dessus de Santa Grazi

les fonds de cabane de Sakia
Sakia et Txardekagaina en fond
d'Eskantola ,vers le sud,les sommets sont tout proches et les névés gelés.
Ezkalerak ,Beorlegi,Hauzkoa : trilogie en Basse Navarre
la bosse d'Eskantola
pause au cayolar d'Eskantola (source à 100m) sur la commune de Santa Grazi.
Entourée par quelques chevaux "francs-comtois" dérangés dans leur solitude qui attendent un peu de pain.
Auñamendi surgit ,derrière Elegaina
Iguntze et Issarbe en fond :2 montagnes : l'une souletine-l'autre béarnaise
Nous laissons Eskantola pour les dernières pentes de Binbaleta (Santa Grazi) : Binba-banba .
Sur la bosse au dessus du cayolar se trouve les vestiges d'une ancienne redoute .

du sommet de Binbaleta :les alentours
Laküa, Korta Plana au premier plan et Soum Couy ,Coutende,Auñamendi , Anialarra ,Billare ,Pene Blanque ,Ourtets au second (plan).
la crête d'Axua ,en bas le cirque d'Urdayte ,le vallon de Larregorri et Ihizkundizekolepoa (au fond Soum de Leche et Arlas)
le rincon de Belagoa ,dépression géologique
En route vers Kartxila par le col de Binbaleta (borne frontière) au fond le port de Belay ,Otsogorrigaina et Txardekagaina.(Larraine)
 du sommet de Kartxila ,vue sur les montagnes de Zuriza et de Linza :Alano, entre autre Visaurin,Ezkaurre,Txamantxoia

sur le chemin du retour
petit zoom sur l'arête Est d'Ezkaurre ,vue d'Eskantola,derrière la crête d'Axura.
la sacrée équipe du jour
 Arrestelitakolepoa sous Sarimendi
Jaura depuis Zeniagia :énigmatique pic à l'écart des grandes routes et des sentiers de randonnée.
les bois de Lexarzu en premier plan .(lexar en Xiberoa =lizar en Navarre =frêne) "zu" suffixe de l'abondance.


Adieu à Larraine , aux rochers de Sakartea et à Salteburia .
le village de nos amis,sur son cône de déjection,aujourd'hui est triste.
Badikigü nola ororentako ürrentzen den bizia
Gure kantia bizi ondoan,gure baitan biziko zira
Ikus arte....Xiberrotari

 carte issue du projet Topopirineos
le track sur Wikiloc


Enregistrer un commentaire