vendredi 30 décembre 2011

NAVARRA :Mendaur en boucle depuis Sunbilla

Nous revenons aujourd'hui dans la communauté des villages du Malerreka ou Valle de Santesteban de Lerín,  : au petit village de Sunbilla.

Géologiquement, on se trouve en plein massif primaire des Cinco Villas au contact de la Nappe des Marbres et des écailles métamorphiques du Trias, du Jurassique et du Crétacé Supérieur dressées à la verticale ou chevauchant vers le nord le flysch crétacé supérieur .
Les géologues nous assurent qu’on est en plein socle hercynien sur la croute ibérique en plein CFNP (chevauchement frontal nord pyrénéen).
Dans le groupe, certains ont osé parlé d’emparouillement voire de libuquation frontale géologique.

ça commence bien.
en vérité sur le site du BRGM ,voici la vérité....
Ce système correspond à la partie française des terrains carbonifères et de leur couverture permo-triassique du Massif de la Rhune d'une part et des pics d'Ibantelli et d'Atchuria d'autre part. 
La bande de Permo-Trias de ces pics, qui forme la couverture septentrionale du Massif paléozoïque de Cinco-Villas, se poursuit en Espagne jusqu'au Sud de Dancharia où il forme un petit lambeau sur le versant français.
Les massifs de Cinco-Villas et de la Rhune constituent les unités structurales méridionales les plus occidentales du " prisme tectonique " qui chevauche l'autochtone aquitain à la faveur du coulissage de l'accident crustal de Pampelune. Ce coulissage est responsable de l'avancée vers le Nord du Labourd (Ursuya). La faille de Pampelune sépare un domaine occidental à vergence nord d'un domaine oriental à double vergence (cf. les Chaînons Calcaires). Le Massif de Cinco-Villas chevauche vers l'Est le Crétacé supérieur de la dépression synclinale de Sare le long d'un accident qui se prolonge par celui de Ainhoa et par le chevauchement qui borde au Nord-Ouest le Masif de l'Ursuya. Le Massif de la Rhune correspond à une antiforme découpée en lanière par des failles inverses et des chevauchements à fort pendage vers le Nord, plus rarement vers le Sud (chevauchement sur l'unité de Cinco-Villas).
Ce domaine aquifère est composé par des formations principalement détritiques produites par le démantèlement des reliefs de la chaîne hercynienne. Au-dessus d'un " socle " à matériel carbonifère plissé (grès et schistes à faciès " Culm ", marbres), le Stéphanien est formé par des conglomérats, des grès et des schistes anthracifères, exploités dans le passé au col d'Ibantelli. Le Permien est représenté par des grès et des marnes rouges sporadiques et d'épaisseur très variable, dans lesquels s'interstratifient des coulées basaltiques particulièrement bien représentées à la Rhune. Le Trias débute par des conglomérats, puis se poursuit par des grès bigarrés psammitiques (Dalles de la Rhune) et des argilites, puis par des dolomies et des calcaires en plaquettes (Muschelkalk).
De Sunbilla donc ,nous allons ascensionner Mendaur.

Sunbilla s'appelait en 1280 Husumbil
.Au XIV, apparait la mention Sombil ou Sumbil .
Puis vers le XVII il se dénommera Sunbilla définitivement.
L’origine euskarienne "usun bil" se construit d'une variante dialectale Osin "puits" et "bil", forme syncopée de biribil (rond).
Le -a final, ajouté postérieurement, tiendra valeur d'article déterminatif.
En fait, en euskara, beaucoup l'appelle encore "Sunbil".

Le village est constitué de deux parties séparées par la Bidasoa et reliées par un pont ancien (1562). L’artère principale (rive droite) est l'ancienne route de Pampelune de direction Sud Nord. Rive gauche, d'axe Est Ouest, les maisons sont plutôt orientées dans le sens favorable à la protection aux intempéries. Mais ce qui frappe le plus, ce sont les imposantes maisons à quatre pentes, ornées souvent d’un escudo. En hauteur, elles sont composées de trois ou quatre niveaux.
Certaines peuvent être de forme carrée.
Les pignons, entourage de fenêtres, portes voutées sont toutes délimitées par de la pierre apparente. (Grès) C’est ce qui s'appelle de la construction en matériaux nobles.
Les débords de toit (de ces maisons) ne sont pas en reste, ils dépassent souvent les deux mètres et l’on peut trouver certaines solives sculptées.

Les plus remarquables: Casa Pedro de Goienetxe (1687).
Palacio de Cabo de armería Subizar (1567) .
Casa Meharbaita etxea, C/ Mayor 14 (Palacio del S. XVII) .
Casa Consistorial, reprise entre 1999 y 2000 (à voir absolument).
Maisons avec escudos spéciaux:
Casa Eskribabaita (Mayor 20),
Casa Paulabaita (Donibane 6) et la Casa Ambrosabaita (Mayor 11).

Sunbilla est aussi un village d'émigrants pour les USA, les sunbillartar et leur descendants sont plus nombreux là bas qu'ici.
'Sunbildarrak Ameriketan (1898-1993)-Sunbilla, pueblo de émigrantes' est un livre écrit à la mémoire des "indianos", il y a quelques années.Plaque commémorative sur un mur de la mairie.

Le pont de pierre "médiéval" 
C’est l'édifice qui impressionnera le plus le visiteur . Il fut construit en 11 ans (1551-1562) pour des questions de budget en remplacement d'un ancien pont de bois.
Il constituait un des points clefs du chemin royal entre Pampelune et le Gipuzkoa (port de Hondarribia) par lequel transitaient voyageurs, munitions pour les garnisons côtières ou armées des Indes ou d'Amérique du sud. (cf le rôle des fabriques d'armes d'Orbaizeta)
Sa valeur stratégique est attestée jusqu’au début du XIXème par le fait qu'il fut détruit pour empêcher les incursions des armées napoléoniennes.
Il fut réhabilité en 1987 ainsi que l'atteste sa forme actuelle et doublé en 2000 d’un pont en béton.
(rens. F J Latasa Alzuri)

La randonnée du jour
forme :randonnée circulaire .

Nous partirons de la Casa Consistorial (mairie) traverserons le vieux pont puis emprunterons l'ancienne voie du chemin de fer sur 250m.
Montée ensuite jusqu'à Ermitagoia par une piste bétonnée puis un chemin de transhumance.
Nous gagnerons ensuite Bostorratz lepoa, puis par les landes et pâtures de Bostorratz nous arriverons à Atzurdiko punta.
le col de Bostarratz est le siège d'un ensemble de bergerie et gasnategi montés en pierre sèche .
Nous en retrouverons aussi une demi douzaine en moins bon état étagées sur l'ensemble du parcours.
Cela fait penser à ces étagements d'altitude, comme l'on en trouve dans la vallée de Baigorri, tels Buruzune sur Iparla ou Suhastegi sur Astate.
Certains d'entre nous passerons par les rochers d'Ugatza redécouvrant ainsi un vieux chemin dallé.

Puis du col de Mendaurtarte ,le cheminement nous fera jaillir sur l'épaule altière de Mendaur.
Au sommet : Cime,croix,Ermitage Sainte Trinité.

retour par Buztiz lepoa (menhir) pour la suite du parcours par la crête fort connue de Mendieder, Zipuru, Artxemana jusqu'au col de Bulatx (Bulatxkobidegurutzia).
Retour vers le village ensuite assez complexe en utilisant un réseau de pistes et de sentes sur le versant d'Intxaurpusta.
GPS utile.
On rejoint enfin ,au bas de la vallée ,l'ancienne voie ferrée transformée en voie verte bétonnée à la faveur de l'aménagement de la Nationale.
Le temps de se remémorer, ici, l'état du tracé dans les années 80, au début de nos activités en VTT , ses tunnels avec des ornières démesurées ,nous revoilà au village.
on croisera le chemin du col de Buztiz à notre droite,voie normale d'accès à Mendaur.
Visite du barrio sud,de l'église San Juan Bautista y San Tiburcio et pause à la taberna aux odeurs enivrantes .....près des platanes taillés.
Données topo : 21.3 Km ,dénivelé 1300 m
Rens. :carte Angulo (Bidasoa :Sua ediciones) ,site Sitna (carte au 1/5000),J Canerot (géologie des Pyrénées)
Remerciements au "Buho", à Larra25 ,pour leurs connaissances de la zone  ,à Erregelu et à Grumo pour le prêt de quelques a-fotos .

 Sunbilla :passage du pont médiéval
peu à peu, nous nous éloignons de Sunbilla .
détail de maison
 chemin d'Ermitagoia
près d'Ermitagoia
 borde au dessus d'Ermitagoia
 Axkin : traversée des bois
 col de bostorratz 0
col de bostorratz I :cromlech
col de bostorratz II
 col de bostorratz III
  col de bostorratz IV
   col de bostorratz V
col de bostorratz VI
 col de bostorratz VII

 Bostorratz I
 Bostorratz II
 Bostorratz III
  Bostorratz IV
   Bostorratz V
    Bostorratz V : chemin d'accès à la crête d'Ugatza
 Bostorratz VI: chemin d'accès à la crête d'Ugatza
 Bostorratz VII : les divers cheminements pour traverser cette lande. En jaune le parcours par la crete d'Ugatza.
Bostarratz VII
 Bostarratz VII
  Bostarratz IX
   Bostarratz X
    Bostarratz XI

Bostarratz XII :vue depuis les rochers d'Ugatza vers les landes de Bostarratz

Mendaur gailurra 0 : on quitte le versant Bostorratz et l'on voit se dessiner l'ermitage de Mendaur dans l'horizon ,suspendu ainsi dans l'azur ,cette vision agrandit sa dimension céleste.
 Mendaur gailurra I :arrivée sur la peña d'Ituren

Mendaur gailurra II
Mendaur gailurra III :cheminement Est
 Mendaur gailurra IV :peña d'Ituren ou d'Atzurdi
  Mendaur gailurra V :col d'Atzurdi ou Mendaurtartea ,examen d'une borne communale.
Mendaur gailurra VI : rochers d'Atzurdi
Mendaur gailurra VII : rochers d'Atzurdi
 Mendaur gailurra VIII : rochers d'Atzurdi
 Mendaur gailurra IX :progression vers le sommet .En arrière plan , Mendieder
Mendaur gailurra X
 Mendaur gailurra X: croix,cime,ermitage :triptyque
Mendaur gailurra XI : vision alégorique en HDR.
Mendaur gailurra XII :que le dernier ferme la porte !
Mendaur gailurra XIII : symbolique de la Trinité .
 Mendaur gailurra XIV :la sacrée équipe d'Auñamendi
Buztiz lepoa : menhir y buitre.
Mendieder : au fond Mendaur dans les vapeurs évanescentes des brumes chargées de pluie.
 Mendaur et le col d'Atzurdi ,Mendieder et la proéminence de Mairubaratzea (cromlech)
Sommet de Zipuru ,  Artxamana ou Santa Cruz suivant les cartes.
Bulatxiki bidegurutzeta : croisement du jeu des petites boules (pétanque ??)
ancien pilotasoro (??)
Sunbilla I: le pont "médiéval"
Sunbilla II :bas relief
 Sunbilla III :les armoiries du village
 Sunbilla IV  : escudo de maison noble.
 Sunbilla V :maison de maitre
 Sunbilla VI : le fleuve Bidasoa
  Sunbilla VII : église
 Sunbilla VII : statue en hommage à l'aizkolari Ramon Latasa Elizondo,l'enfant du pays ,champion parmi les champions.
Sunbilla VII : fresque en hommage au petit train Irun-Santesteban
 carte des fichiers SHP (Sitna)
carte Topoprineos III .
track sur Wikiloc :une fois sur le site , "appuyer sur "otros mapas" puis sélectionner Navarra 5K"

Enregistrer un commentaire