samedi 26 octobre 2013

BOLIVIA 2013 : Chibokollo à La Paz ,agur Manco Cappac

six mois sont passés depuis le retour .
le temps de digérer les souvenirs ,
de débriefer ,
de peser la portée de ce voyage aux sources de l'andinité,
cette culture qui traverse la plus grande chaine de montagne du monde quelque part en Amérique du sud.

0n confond souvent les Andes avec la dernière culture dominante ,l'INCA ,les fils du soleil ,
Elle nous est connue car c' est celle qui fut colonisée par les frères Pizarro entre 1524 et 1571 .
La portée pathétique de la fin l'inca Tupa Amaru , décapité en place publique ,après un procès inique ,sans succession familiale ,  précipita  l'espoir des Incas de reconquérir leur empire .
Celui ci, au XVI ième siècle, s'étendait de l’Équateur à la moitié du désert de Atacama au Chili .
(5000 km au moins peut être plus )
Un bon Lisbonne-Moscou .

Qui connait les empreintes des civilisations qui sont passées ici ,au centre de la Bolivie ??

On les appelle précolombiennes, pudiquement ,mais il faut imaginer quand on ici arrive la première fois que finalement l'Inca (en quichua souverain-noble ou chef) n'est que la dernière étape d'un brassage culturel millénaire qui a foisonné du coeur de la foret amazonienne aux marges de l'altiplano ou inondant  les déserts proches du  Pacifique.

Chavin (-1200 à -500 )
Nazca (-200 à +700 )
Mohica (+200 à +700)
Tiwanaku (300 à +1000)
Huari (+600 à +1000 )
Chimù (1000 à +1400 ) (capitale Chan-Chan)

"de la chevauchée des Pizarro
sur l'étendue des territoires
naquit un silence interdit " (Pablo Neruda )

pour le moment pas de longs discours ,quelques émotions visuelles et quelques explications culturelles .
on l'aura compris Aunamendi a retrouvé son petit frère bolivien Chibolloko.
le peuple des chèvres est vraiment universel.
Pendant trois semaines, nous irons à sa rencontre .
Sauf qu'ici peu de chèvres mais beaucoup de llamas ou d'alpakas
.
"dès l'aérogare ,j'ai senti le choc"
La Paz airport 4000 m ;le plus haut aéroport commercial du monde .
On a le souffle court ,
Arrivée de nuit ,contrôle pointilleux.
On n'est plus en Europe et l'abolition des frontières de l'espace Schengen.
Quelques minutes après le lever du soleil, se révéle un géant de glace .
La montagne Huyana Potosi se dresse, devant nous, avec ses lignes pures et argentées .
On se sent aspirer par l'étrangeté de ces neiges dans un décor si minéral.
de l'autre coté de la cuvette paceña (adjectif attaché à La Paz)
une autre masse se tient au garde à vous :Illimani .
Ces montagnes ont des bases de plus de 20 km .
Énorme .
la Paz :c'est pas tout à fait la ville touristique qu'on imagine tel Paris ou Cancun.
il vaut mieux avoir déjà bourlingué avant, pour s'y sentir bien .
2 millions d'habitants y sont concentrés entre 4000 et 3400 m d'altitude.
un monde.
elle est construite sur des terrains meubles"des bads" lands où tout dégringole.
qu'importe, la folie humaine c'est ça!!
en Bolivia ,il reste 8 millions d'habitants au delà de ce territoire, sur une surface grande comme l'Espagne;le Portugal,la France et le Benelux réunis .
mercado paceño
foisonnement de couleurs.ceux là sont des vrais tissages boliviens.
scène de la rue

des produits arrivés de chine ,souvent par contrebande,depuis les ports francs du chili dont Antofagasta.
bas reliefs de la cathédrale.
l’Église s'est adaptée à l'art local pour mieux implanter sa religion.
au début du voyage de Pizarro et de Cortès,la mission n'avait qu'une vocation religieuse.
la cupidité et l'avidité des colons n'est venue qu'avec le temps et la connaissance des richesses de la région.
les bas reliefs sont d'inspiration inca .
les messes boliviennes sont vraiment étonnantes et quelques rappels aux rites anciens y sont toujours pratiqués ,mais chut....
le style mozarabe est du même tonneau pour les églises aragonaises.
ce nom nous fit tant rêver enfant.
TITIKAKA ,en graphie quichua; traduit en "isla del sol" .
aujourd'hui nous y sommes devant.
huinay marka ,le lac Mineur d'où s'échappe les eaux qui vont irriguer le plateau andin avec la rivière Desaguadero
Manco Cappac
celui là mériterait un article à lui tout seul .
il nous accueille dès le détroit de Tikina.(entre lac Majeur et lac Mineur).
Selon Garcilaso de la Vega ,chroniqueur de la civilisation de l'Inca ,
Viracocha qui créa le ciel et la Terre ,
sortit des eaux du Titicaca, près de Chinkana, sur la Isla del sol.
il accrocha la lune au firmament céleste.
il envoya Inti ,son fils, sur la isla del sol au milieu du Titikaka .
Celui ci eut une descendance de 4 fils .
Ceux-ci durent alors marcher vers le Nord pour fonder une cité impériale.
Au cours de leur errance ,3 fils disparurent.
Un, emmuré  dans une caverne
Deux, transformés en statue (Huanacauri)
Manco Cappac ,seul avec son baton d'or à la main ,poursuivit le long des vallées andines.
cette baguette en or lui permettait de mesurer l'épaisseur des terres fertiles .
son spectre s'enfonça sur une terre de la vallée de Cuzco.
trois groupes ethniques vivaient ici.
il s'allierent avec manco qui parlait une langue bizarre :le quechua.
ils mélangèrent culture ,langue ,sang pour devenir la civilisation de Cuzco et fondèrent l'empire de l'Inca ,le Tahuantinsuyu.
Tout cela ,"segun la leyenda"......
l'Altiplano sera conquis difficilement cependant .
Manco Cappac est un personnage mythique ,premier des fils du soleil ;l'Inca.
Il est  Dieu, prophète ,héros,civilisateur.
Toutes les tribus indiennes le mettent à leur origine .
les Incas divulgueront la culture de las "andenes "(champs en terrasse ) pour répandre mais et pommes de terre ,
construisirent places fortes et forteresses ,
organiseront les structures sociales ,politiques et économiques,
véritable machine de guerre pour coloniser le restant de l'Amérique du Sud.


Copacabana : le vrai , pas celui de pacotille que le monde va célébrer lors des JO 2016 ou de la Copa del Mundo de 2014.le jour où nous sommes passés la basilique était en effervescence .On avait volé la couronne en or de la vierge de Copacabana .Une vraie fortune pour les habitants qui accusaient bien sur des voleurs péruviens . (le Peru est à 5km de là).
coucher de soleil sur le calvario de copacabana ,
200m au dessus de cette mer intérieure à près de 4000m d'altitude.

bateau traditionnel du lac. balsa de totora .
isla del sol : piedra sagrada ou pierre sacrificielle .
il y avait un peu de vrai dans Tintin.
le rocher derrière : là où fut formé le soleil.
on touche ici l'éternité.
pour arriver là ,il faut traverser toute l’arête centrale de l'ile et acquitter au moins 3 péages.
Chinkana : les ruines d'un ancien temple précolombien .
fin de voyage : la paz ,isla del sol

c'est où tout ça ?? 
clic sur la petite balise verte.
ce blog est vraiment bien fait















Enregistrer un commentaire