lundi 23 mai 2011

AUTZA : Igande odeitsu

 "Un dimanche dans les nuages"
Depuis quelques semaines,les dimanches cumulent pluies ,brouillards et autres crasses météorologiques.
Aujourd'hui encore "un dimanche dans les nuages" se présente à notre petite équipe.
Devant renoncer une fois de plus ,à un projet plus ambitieux ,nous dûmes nous rabattre sur Autza , montagne aux vingt accès , imposante et massive, où l'homme a laissé des traces en tous angles et facettes.
Elle ne manque pas de chemins et passages autres que ceux marqués et usés par les GR ,PLR et autres ultra-trail  .
Bergers ,mineurs,contrebandiers,fiancés,soldats,grenadiers ,fantassins ,sapeurs, canonniers,l'ont déjà arpentée aux quatre coins.

SHITAO
Les jours de brouillard ravivent l'affirmation de l' omniprésence du "vide primordial" comme l'imaginaient les peintres chinois du XVII ième.
La nature y apparait dans sa transparence minimale.
Le mystère des formes invite ici à un voyage unique que la lumière a tendance à bruler.
Il nous ramène vers Shitao, ce peintre chinois (1642-1707), pour qui le paysage constituait le miroir des sentiers à suivre.
"la nature en sa mystérieuse soumission aux puissances invisibles nous donne paradoxalement l'exemple de l'absolue liberté.
Elle ose toutes les formes,se risque aux contrastes les plus fous.
Elle se renouvelle sans cesse."
(F Cheng 1998)


Marche régulière
notre sortie a été l'occasion de parfaire la reconnaissance de quelques voies oubliées de nos mémoires et  d'initier le tracé qui vous sera proposé lors la marche régulière d'Auñamendi , début d'octobre 2011.
Nous avons repris en partie le tracé d'Antxola-Sakana paru ,il y a peu ,sur ce blog et marche régulière de l'année 1999.
Évidemment les variantes ne manqueront pas.
Le parcours d'aujourd'hui ,bien qu'en terrain d'aventure,se conjuguera en version facile "grand public" .
Il sera calibré pour le mauvais temps y compris pour un brouillard, bien frisquet sur la partie haute, ne comportant pas de difficultés techniques comme la descente d'Harrigorrikoerreka empruntée lors une précédente course.
Les parties rocheuses pourront s'éviter,
Il ne sera pas exclu bon coup d'adrénaline pour réveiller certains muscles endormis.(genre passage de cordes)


Le parcours du jour :
Banka (les forges: olak),Ilharragorri,Lepeder,Antxola,Sakana,Autza,Harrigorri,Elorrieta ko lepoa,route d'Hargintto,Apialepo,Gatuli,Koskoroi,Zubiarrainzahar,les forges.

Pour imaginer le panoramique depuis le sommet ,pris dans le brouillard, utilisez l'application.
Utilisez "second option" puis name of summit "autza" puis cocher l'option 360°.
l'effet est saisissant.on peut aussi utiliser l'option "photo satellite".

Il y a là, la petite ruse du géographe enserré entre l'incommensurable saveur des grands espaces et la frustration des nuées enveloppantes.


La traversée des bois d'Ezkurlegi et d'Antxola est toujours aussi magique et notre imagination guettera au coin des hêtres élancés les traces de Mikelats,Tartaro ou autres laminak.
L'ambiance vous y aidera.
Il vaut mieux, à cet instant , être bien accompagné.

Koskoroi
S'il est un nom de sommet qui fit le plus appel à notre fantaisie et aiguisa notre imaginaire, surtout chez les quinquas, c'est bien le dernier du jour.
Koskoroi....
Je n'en chercherai ni l'étymologie ,ni l'onomastique la plus affinée tant l'approche m'en parait complexe.
Mais en euskara, koskoil,koskor,kosko,koskarai sont des mots de grande interprétation et suivant la phrase , peut s'en suivre une complexe rhétorique.

C'est le burligaï des landais.

Un mot, boite à outil, multi usage.
Pierre Lhande ,ce référent en dialecte bas-navarrais, nous apprend les significations suivantes:

koskarai : sommet du crane

koskoi : chêne nain,baies et noix de chêne nain

kosko : toute superficie ou enveloppe arrondie ,crane,tesson,tesson,gravier,sabot de cheval,talon de soulier,crouton,articulation des doigts,

koskoil I : yeuse ,chêne nain

koskoil II :objet de forme arrondie ou voutée,grelot,noix de galle, scrotum ,testicules (au pluriel)

koskor :
bossu,vouté par l'age,
excroissance,
tubérosité,sur les plantes et arbres,tronc d'arbre coupé à ras de terre,
restes d'herbage déjà pacagé,
épi de mais ou de blé,
trognon ou chicot ,
mottes de terre durcies sur un champ après bêchage,
poix blanche,
morceau de pain,
articulation,
pierre concassée,
croupion

koskortu :devenir raboteux,devenir dur dans ses mouvements,courbé par l'age.

C'est évidemment cette définition qui intéressa le plus nos quinquas.
Après le club des "Tamalou", ils allaient pouvir adhérer à celui des "Koskortu" (marque déposée dès aujourd'hui)  marque "made in Euskal Herria" bien entendu.

Orain ,argazkiak
Ilharragorri : la fougère aigle a pris le dessus du couvert végétal.
brebis "tête noire" bien cornues
Ilharragorri : premier sommet du jour (le haricot rouge)
Frondaisons
Crête d'Antxola
Buitreando
paysage que n'aurait pas renié Shitao , peintre chinois (1642-1707) , maitre de "la saveur du monde"

Bois d'Ezkurlegi : nature et forces contraires.
montée vers Antxola
dans le brouillard : lainoan
arrivée à Antxola ou Sakana (second sommet du jour)
Lezeta : enclos à brebis
Autza et son buzon (3ième sommet) :le temps des cerises
Harrigorri (4ième pointe)
Orchis :seules couleurs du jour.
sue le chemin d'Elorrieta
revenus dans le vallée de Bihantzegi ko erreka ,depuis le chemin d'Hargintto,on aperçoit les deux derniers objectifs du jour: Gatuli ko mounhoa (ancien gaztelu zahar ??) et Koskoroi à gauche.
Gatuli et Koskoroi (5 et 6)
 Gatuli (limite de Banka)
Koskoroi (limite de Baigorri) vue vers l'EST, les quartiers Oihansoro (Banka) et Belexi (Baigorri)
 
le vieux chemin d'Elorrieta à Banka : le chemin de Marigarenborda ,très encombré par la fougères en cette saison.
Ahuntzak ta ardiak : les faucheuses de Koskoroi (contrepèterie)
Retour à Banka
track sur Wikiloc

track sur GPX visu
Enregistrer un commentaire