samedi 4 juin 2011

Trilogie souletine :les trois grands de Logibar

Lors d'une précédente sortie, l'année dernière , nous avions étudié la seconde étape du tour des montagnes de Larrau.
Nous l'avions baptisé : GTL ou LIH
(GTL : grand tour de Larrau) ou (LIH : Larraine itzüli handia)

Au départ de Logibar,en ce jour que les romains appelaient " Matronalia" (fête des mères),  notre souhait était d'étudier sur place la première étape de ce tour.
Ce tour, nous l'avons conçu comme une circonvolution souletine ,un pas de danse "ützül", c'est le chapelet de tous les sommets enserrant le  village, le plus haut de la Soule (Xiberoa).
Pourquoi s'imaginer et s'imposer ,un tel défi, pour nous , "slow mountaineer" , adeptes du "carpe diem" version montagne ?

A  force de fréquenter ces sommets ,
de subir l'envoûtement des paysages du synclinal triasique de Larrau (anticlinal du sommet d'Orimendi) ,
de nous émerveiller devant les reliefs du poudingue noirci de massif de Mendibelza (Ezkalerak)  ,
de  nous extasier face aux roches permo-triasiques de Sakartea ,  rougies par la rubéfaction d'un ancien climat  désertique ,
de gravir depuis des années ,un par un, par paire,voire en trilogie ,
est née l'envie d'imaginer LA course qui  relierait tous ces sommets entre eux,avec leur histoire et leur géologie fort complexe.
Un lien invisible.
 la GTL comme ma vieille R4 .
Il nous fallait repérer surtout l'odométrie ,c'est à dire les données du parcours .(temps,distance,dénivelé)

Géographiquement c'est du domaine du faisable,car il y a peu de difficultés techniques à part les traversées de Xardeka et de Zazpigaina .

Physiquement, elle est possible en un ou deux jours.
(une réalisation en un jour est connue depuis 11 ans).

Il restait le chainon manquant de la partie Est,celui qui nous mènerait depuis Logibar ,par le GR10, à la crête de Negumendi et Binbaleta  ,puis passerait par Kartxila ,Xardekagaina et Otsogorrigaina pour nous conduire au refuge d'Ardane pekoa qui sera le terme de nore première étape.
La sortie du jour avait pour objectif de tester la faisabilité du projet en  évaluant distance , dénivelé et temps du premier tronçon.
Le retour "tranquille" sera réalisé par la vallée de Pista, préférée au dernier moment à celle d'Ardane car les coups de tonnerre entendus en début d'après midi , au refuge de Pista Gainekoa, ne laissaient rien augurer de bon pour la fin d'après midi.
Nous reparlerons du GTL en un ou deux jours, dans un prochain article de ce blog, avec ses 58 km et  3500m de dénivelé ,qui sera réservé à des sportifs entrainés et autonomes en orientation.
Car ce parcours ne sera jamais balisé, du moins par Auñamendi.
Le refuge d'Ardane Pekoa qui sert à la HRP (Haute route pyrénéenne), confortable et bien équipé,constituera aussi un lieu de repos approprié en cas d’arrêt, le premier jour.

le parcours du jour sur la carte Topopirineos v3.0
 Larrau sort de l'ombre
premières lueurs au dessus de Larrau : Saltaburia, Behebidia,Tarta
sur la crête de Binbaleta :les premiers sommets sont encore loin.
Negumendi,Otsogorri,Sarimendi sont derrière nous
 verdure de printemps et Xardekagaina ,numéro deux du jour,sommet à deux têtes .
 le cayolar et les fonds de cabane de Sakia gainekoa,estive précédant celle d' Eskantola (en fond Binbaleta et Keleta)

Eskantola,siège d'une ancienne redoute napoléonienne , dans la solitude d'un hiver,
cayolar et point d'eau avant d'attaquer Kartxila (photo de 2004).
montée à kartxila, en nous retournant,regard vers le Nord. Eskantolamendi a été évité.
Binbaleta : première pointe de la journée. Au fond Keleta ,la navarraise (du castillan , girouette ?) qui veille sur les vallées d'Izaba et de Mintxate.
 Binbaleta, sur le chemin de Karxila :derrière la chaine de l'Anie jusqu'à la sierra de Alano.
les trois anciens royaumes de Béarn ,Navarra,Aragon sont ici représentés.
montée à Kartxila ; vue vers l'Ouest cette fois.
fière chandelle de Xardekagaina et anticlinal d'Orimendi.

col de Kartxila
Kartxila : vers le sud-est
Kartxila : le premier grand sommet depuis Logibar (buzon)
Un petit repos de la sacrée équipe au buzon de Kartxila (au fond la crête d'Iparla)
 on imagine la suite du parcours.
prochain objectif:Xardekagaina depuis le port de Belai
Belai et Kartxila d'où nous nous arrivons.
dure montée à Xardeka,à droite la vallée de Mintxate qui rejoint Uztarrotz.
balise "scrotumique" mobile
Xardeka à tire d'aile,Ostogorrigaina dans le lointain.
Xardekagaina : entre les deux pointes
Xardekagaina :arrivée au sommet
"carpintero" en action
la sacrée équipe sur le second sommet du jour : Xardekagaina
Otsogorrigaina : les derniers 250 m depuis Uturrurdinetako portilloa .
Xardeka vue de la montée d'Otsogorri.
Otsogorri ,Xardeka et Kartxila : pointes d'une tétralogie animée du son de la xirula.
d'Otsogorri ,vue sur le vallon d'Ardane et son refuge libre.
Otsogorri :dernier repère géodésique.
Cabane d'Ardane pekoa :refuge de la HRP (ARP)
la cascade de Pista
quelques fleurs du bois d'Holzarte

les données techniques de la journée :

29.44 km, 2150 m de dénivelé,8h30.éviter les jours de grand vent et de brouillard.
merci à Grumo pour le prêt de quelques a-fotos en particuliers celles de la "sacrée équipe".
Enregistrer un commentaire